jeudi 11 février 2010

Top 10 du Goulôt


Coin St-Laurent et Jean-Talon, une femme franchement trop amaigrie par la famine ou la cocaine dans un jean trop moulant pour les tiges à micro qui lui servent de jambes.

Avec elle un homme très gros qui pourrait facilement la tuer si il se couchait dessus.

Elle semble du genre à se faire coucher dessus assez facilement sans discrimination.

La lumière est rouge, j'attends mon tour dans la voiture. C'est au tour des deux guignols de traverser la rue et pour ce faire ils doivent passer devant ma voiture.
Ils s'engagent mais le gros plante presque aussitôt au sol. La fille nous fait signe, à moi et à l'autre voiture qui pourrait l'écraser si la lumière passait au vert de ne pas s'avancer. Nous ne sommes pas zouf, nous avions compris.

La lumière passe au vert et aucune progression ne s'est produite avec le gros écrasé à plat ventre dans le milieu de la rue et la fille qui le tient par le bras. Une grosse minute a passé et je choisis de sortir et de faire mon bon samaritain. Je le soulève et BATINSSE qu'il pue la robine. Il me remercie, la fille n'a pas deux yeux qui s'enlignent, peut-être a-t-elle un troisième oeil dans sa main gauche qu'elle place sur ma cuisse. Les deux quittent clopin-clopant vers l'autre rive de la rue. Un parfum de Bourbon dans la talon.

Scène de la vie quotidienne à Montréal.

Mes mercredis commencent pas mal à avoir le même rituel qui s'installe. Un parfum d'alcool justement. Je termine ma semaine de cours du soir et je sens une certaine pression se délester de mes épaules. Je m'installe dans le sous-sol puisque la maison est endormie, je me sers un gin tonic suivi d'un Pepskhy et ainsi de suite jusqu'à ce que j'écoute Rikki & Vicki Celib Et Bi et Cochonnes et Gnochonnes
sur Musique Plus vers 23 heures (à partir de là tout est diffus).

Ce mercredi j'avais la joie d'avoir appris que le cours qui me donnait le plus de souci me donnait aussi jusqu'à maintenant 85%. Première victoire du jour.
Puis j'ai vu la fin de la victoire du Canadien contre les dangereux Capitals orchestré par un brillant jeu de mon joueur préféré du Bleu-Blanc-Rouge qui fût nommé la première étoile du match. Deuxième victoire.
Puis ma douce m'avait laissé le dvd de Belle de Jour que j'avais reçu par la poste aujourd'hui sur le comptoir sachant que ça me rendrait heureux. Troisième victoire. Donc triple ration pour les gins tonics et les pepskhys.

Ben vite j'étais chaud.

J'ai donc choisi de rendre hommage au plus grands moments d'ivrognerie en créant le top 10 des gens(connus) les plus saoûls en public.

(Notez le nombre de gens d'origine irlandaise, yiiiiikes! I'm doomed!)

Ça m'a rassuré sur mon état.

Bruiiiiiiip!

10. Pete Doherty, chanteur des Libertines qui a comme infâme honneur de s'être battu sur scène en plein spectacle avec son propre guitariste devant une foule médusée et d'avoir rendu 100% dépendante à la drogue la mannequin Kate Moss.

9. Hunter S. Thompson. Pas sur qu'il soit 100% saoûl dans ce clip mais le mec pouvait passer trois jours à s'alimenter exclusivememt d'alcool. Lamentable. Je mets Kerouac ex-aequo afin d'y placer un québécois autre que Goyette ou Michaud.

8.Orson Welles. Vers la fin de sa vie il avait grossi, mal vieilli et faisait absolument n'importe quoi. Comme cette ignoble pub de champagne qu'il avait déjà trop goûté.

7.Rip Torn. Coupable de toute sortes de conneries de ceci à ceci.

6.Lindsay Lohan. Que serait-elle vraiment sans l'alcool? (mention spéciale à Tara Reid dont l'agent est assez habile pour avoir effacé la plupart des traces de ses multiples écarts de boissons sur le net)

5. Mickey Rourke. freakin' drinkin' machine. Il n'y a avait que lui pour jouer Bukowski/Chinaski dans Barfly. (Mention spéciale à Ron Wood dans le premier 8 secondes ici)

4. Oliver Reed. Aussi drôle que triste.

3. Shane MacGowan. Je ne sais pas(honnêtement) si je ne l'ai déjà vu à jeun. Le gars est un accident qui se renouvelle jour après jour. Qu'il soit vivant est un total miracle (notez qu'il est le seul des 4 derniers vivant)

2. Serge Gainsbourg. Être si grand dans un studio et si petit en public.

1. Charles Bukowski. No contest.


I'd rather have a bottle in front of me than have a front lobotomy.

AUBERGISTE!!!! J'VEUX DU BLANC!

"Hunter? c'est toi qui crie du sous-sol comme un ogre?"

1 commentaire:

Cybèle a dit…

J'aimais bien Oliver Reed. La première fois que j'ai vus l'acteur c'était dans le film, Les diables de Ken Russell