dimanche 23 juillet 2017

3 Papas et Une Maman

"I'm tired of being what you want me to be...
...every step that I take is another mistake to youuuuuuuuuuuuuu"

-Delson/Bennington/Farrell/Hahn/Shinoda/Bourdon

Papa est mort

Chaz s'est fait volé son enfance en 1983. Il avait 7 ans. Un ami légèrement plus vieux jouait avec son robinet. Le manège a duré 6 ans. Chaz n'en parlait pas, sentant simplement de violentes pulsions de fugues ou ayant de réelles envies de tuer. Son propre père était détective spécialisé dans les cas d'abus sexuel, l'ironie était trop grande. Et si ensuite on le considérait gay? Non, le silence serait d'or.

Au secondaire, il lui a dit de cesser et l'a menacé de le dénoncer. Mais quand il a su que celui qui l'abusait était lui-même une victime d'abus, il a laissé tomber. Il s'est tapi dans le silence. Engourdi mentalement.

Il était si maigre que le plaquer, sans raison, dans les cases scolaires devenaient une obligation pour les ados de Phoenix en Arizona. Chaz avait 11 ans quand ses parents ont divorcé. Ça l'a affecté grandement. Marijuana, alcool, opium, cocaine, amphétamines, tout y passait.

"I bleed it out, digging deeper just to throw it away"

Ce mal être devait passer. Jeune adulte, il rêvait de devenir le chanteur de Stone Temple Pilot. C'est Scott Weiland qui le deviendra. À défaut de devenir le chanteur de STP, Chaz deviendra le meilleur ami de Chris Cornell, chanteur d'un autre groupe de grunge important: Soundgarden. Devenant même parrain d'un fils de celui-ci: Christopher Nicolas. Une petit démon blond aux cheveux longs.

Chaz aussi aura son band. La rage s'exorcisera. Il goûtera encore aux paradis artificiels, mais à l'amour aussi. Avec Elka, avec laquelle il deviendra lui aussi papa. Il aura un fils: Jamie, en 1996. Chaz avait 20 ans. Elka avait déjà un fils: Isaiah. Chaz l'adoptera. Papa deux fois.

Il aura eu aussi un autre garçon d'un premier mariage, Draven. Papa 3 fois, de 3 fils. Mais en 2005, il se sépare de la maman de Draven. Il reste ami avec Elka et la mère de Draven. Chaz a trop souffert de rejet plus jeune pour lui-même rejeter ceux qui lui ont donné de l'amour. La tentation de Talinda était trop grande. Le couple se sépare, mais il en forme tout de suite un autre.

Chaz épouse Talinda en 2006. Il a un autre fils: Tyler Lee, puis des jumelles Lila & Lily.

Chaz est papa 6 fois. Quand il pense à ses enfants, quand il joue avec. il est le plus heureux des hommes. Voilà une enfance comme il n'en a pas eu. Mais quand il compose pour son band. Il est sombre, et habité de monstres.

Il réalise son rêve et sera chanteur de Stone Temple Pilot en 2013. Mais il est commis à ses amis Shinoda, Delson, Farrell & Bourdon et restera membre de leur band, quittant STP auquel il ne peut quand même pas s'investir tout autant.

Son ami Cornell se pend il y a deux mois.
Chaz choisit la même chose le jour qui aurait été celui des 53 ans de Cornell.  Chaz en avait 41.

Il a fait 6 orphelins de père. Il y avait de la rage chez Chaz. mais aussi de la maladie mentale.
Ses chansons trahissaient pourtant tout.

Papa a tué maman

Orenthal James fait de la prison à 15 ans. Parce qu'il est de la gang de Persian Warriors et commet des crimes de petite vermine des rues. Il court comme une gazelle. Ça le rendra superstar à l'université autant comme joueur de football que comme coureur de 400 mètres.

Il sera repêché par les Bills de Buffalo et deviendra le meilleur joueur de la NFL dès sa seconde saison de cette ligue en 1973. On le surnommera "The Juice" toute les années 70.

Quand Orenthal rencontre maman, elle a 18 ans et elle est serveuse dans un club privé de Beverly Hills. Mais Orenthal est déjà marié. Ce qui ne les empêchera jamais de se fréquenter quand même. En 1979, Orenthal divorce sa femme pour pouvoir fréquenter plus librement Nicole, la serveuse. Le noir conquérant la belle blanche, le symbole est gros. Cinq mois après le divorce, sa plus jeune fille de son premier mariage, pas 2 ans encore, se noie dans la piscine familiale. La mort, papa connaîtra.

Sydney naît de Nicole et The Juice en 1985. Justin naît de Nicole et The Juice en 1988. Papa est cool. Il est une superstar des années 70, traité comme un Dieu. Il fait aussi de la télé et fait rire. Mais maman ne rit pas. Papa la brutalise. Pendant 7 ans, c'est l'orage. Quand il lui dit "je vais tu tuer" elle ne prend plus de chances et demande le divorce.

Papa ne l'acceptera jamais. C'est lui qui prend les décisions, pas elle. Quand maman commence à fréquenter un ami serveur, papa disjoncte. Il les tue tous les deux. Papa est un assassin, mais personne ne le comprendra. Sinon Nicole et son chum. Maintenant morts. Toutes les erreurs possibles seront faites pendant le procès de celui qui s'est sauvé quand le couple a été retrouvé brutalement assassiné. L'homme le plus coupable de meurtre au monde a été innocenté.

Mais poursuivi au civil. Et là, il a perdu. Il a été tenu "responsable" de leurs morts. Cette fois il devait la lune aux deux familles des victimes. Il est redevenu vermine des rues. Il séquestre, vole à main armé et agresse des gens qui vendent des articles de sports le concernant. Il les kidnappe. Papa sera finalement condamné pour 33 ans en dedans. Probablement dans un peu de poussière de ce qui était arrivé à maman et son chum.

Il avait droit à une potentielle libération, 9 ans plus tard. Il l'aura. Papa sera libre en octobre.

Sid avait 10 ans quand papa a tué maman. Elle a aujourd'hui 30 ans et a sa propre business à St-Petersburg en Floride.

Justin avait 6 ans quand papa a tué maman. Il en a aujourd'hui 27 et a aussi sa business commen agent d'immeuble, toujours à St-Petersburg en Floride.

L'assassin de maman sera là pour l'Halloween.

Je suis plus vieille que papa & maman

Papa était président de la montagne en Suisse. Il allait toujours nourrir nos animaux dans la montagne suivant la même routine et le même trajet.
Sauf ce jour-là.
Il avait demandé à maman de l'accompagner. Peut-être pour s'offrir un petit moment coquin puisqu'ils avaient apporté une bouteille avec eux. C'était la première fois que maman l'accompagnait dans sa tournée de la montagne. Ce sera la seule. Papa et maman ne reviendront plus jamais. C'est la grande soeur de 11 ans qui s'occupera des 7 enfants restant derrière.

On a découvert papa et maman, conservés dans la glace, momifiés dans leurs corps de 40 ans et de 37 ans, respectivement. 75 ans après leur disparition. Les deux corps ont réapparus grâce la fonte des neiges.

Le 15 août 1942, ils avaient disparu. 75 ans plus tard, ils ont été retrouvés.

Leur fille de 79 ans, un âge que ces propres parents n'auront jamais approché, leur fera des funérailles digne de mention.  

Paul Auster a ramené quelques fois cette idée de celui (ou celle) qui découvre ses parents plus jeunes dans un bloc de glace.

C'est arrivé à la famille Dumoulin, de Suisse.

samedi 22 juillet 2017

Claude Sautet

Je me rappelle, j'avais exactement 20 ans. Je commençais à sortir avec l'amoureuse. Elle m'avait donné carte blanche pour le film à louer dans le sous-sol de chez ses parents. J'avais choisi Nelly & Monsieur Arnaud. L'amoureuse était plus intéressée par le jeune moi.

Je découvrais Sautet.

Peu de temps après, je visionnais Un Coeur en Hiver et j'étais aussi gagné. Voilà un cinéma sans artifices. Un cinéma de gens vrais. Un cinéma qui ne suit aucune tendance. Un cinéma qui ne traite que de l'humain. Et de ses humaineries. Une délicatesse, une précision qui donnait l'impression d'être une mouche dans la micro cellule entre une jeune femme et un vieux riche qui veut qu'on l'écoute ou une note de musique entre un luthier, une violoniste et un marchand de violons.

Sautet est né en 1924 en Haut-de-Seine en France. C'est comme critique musical au journal Combat qu'il gagne d'abord sa vie. Il sera assistant réalisateur sur 13 films. En 1951, il tourne son premier court-métrage qui sera suivi 4 ans plus tard d'un premier long-métrage mettant en vedette Louis de Funès, Henri Salvador et Jean Carmet. Il désavouera le film.  À 34 ans, il co-scénarise pour George Franju. C'est l'année suivante que le succès lui sourit avec Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo. Le troisième film amènera encore Ventura avec Sautet mais sera un cuisant échec.

Sautet prendra 5 ans à tricoter son prochain projet. Entretemps il peaufine sa plume et scénarise ou co-scénarise sur 12 films. Son prochain film ne sera pas un polar cette fois. Les Choses de la Vie est d'abord un livre épistolaire de Paul Guimard. Un homme, suite à un grave accident qui le place dans le coma, revisite sa vie, au seuil de la mort. Surtout les femmes de sa vie. Sautet veut Montand ou Ventura et Annie Girardot mais tout le monde passe par dessus le projet. Un ami réalisateur, montre les rushes  du film La Piscine mettant en vedette une Romy Schneider qui n'est plus la saveur du jour. Sautet est impressionné et la choisit pour son film. La complicité sera telle qu'ils feront 4 autres films ensemble. Michel Piccoli sera aussi du film dans le rôle principal. Jean-Loup Dabadie adapte. Les Choses de la Vie sera un formidable succès. Je découvrirai le livre avant le film. Mark Rydell en fait une adaptation aux États-Unis en 1994. Adapté par Sautet lui-même.

Avec ce film, Sautet a trouvé son style. Des portraits intimistes contemporains qui feront sa renommé. Il rescénarise pour Rappeneau. Il l'avait déjà fait en 1965 pour lui.  Il renoue avec Piccoli & Romy pour Max & Les Ferrailleurs, son premier film de "la série des noms". Le film est une analyse d'une relation amoureuse entre un vieil inspecteur et une jeune prostituée, fondée sur la frustration qui conduit au malsain. Ce sera le film préféré de Sautet, mais le film ne rejoint pas complètement son public.

Cesar et Rosalie est bizarrement structuré. On y perd Rosalie trop longtemps, concentré sur César et David qui se disputent son attention. Le personnage de Montand y est nauséabond de tempérament et aussi presque touchant comme un enfant. À l'usure. Une jeune Isabelle Huppert de 18 ans y apparaît. Le personnage de Schneider (Rosalie) devait à l'origine être joué par Catherine Deneuve qui a finalement pris un autre engagement. C'est la seconde fois en autant d'occasions que Deneuve refuse un rôle offert par Sautet. Montand avait aussi refusé le rôle de Max auparavant, mais y est ici, brillant. Le film est le second de la série des noms. un succès.

Vincent, François, Paul et les Autres réunit Montand, Piccoli, Serge Reggiani, Gérard Depardieu, Stéphane Audran, Marie Dubois. Sautet est homme de fidélités. Il travaille toujours avec Labadie aux adaptations, cette fois d'un roman de Claude Néron. Un chef d'entreprise, un médecin et un écrivain se retrouvent entre amis régulièrement afin de parler...des choses de la vie. Un franc succès. Les années 70 seront exceptionnelles pour Sautet.

En 1976, c'est cette fois Claude Néron qui aide Sautet à adapter une nouvelle de Gilberte Chatton. Simon (Piccoli) fait la rencontre d'une jeune femme de 22 ans, Mado (Ottavia Piccolo). Jacques Dutronc y joue Pierre et Romy Schneider, Hélène.

Une Histoire Simple raconte soudainement surtout les femmes. Romy en est, bien entendu. Jean-Loup Dabadie est de retour aussi au scénario. C'est d'ailleurs Schneider qui leur avait demandé de lui écrire un film "de femmes".

Sautet ne le sait pas, mais il tourne avec des acteurs au destin tragique. Un Mauvais Fils met en vedette Patrick Deweare dans le rôle d'un ex-toxicomane de retour chez lui après une peine de 5 ans en tôle aux États-Unis, avant de faire la rencontre d'une ex-toxicomane.

Schneider et Deweare se suicident, la première en mai, le second en juillet 1982.

Garçon! met à nouveau Montand en vedette dans un rôle surexcité. Jacques Villeret et Nicole Garcia sont aussi de la distribution.

Cinq ans plus tard, Quelques Jours Avec Moi mettant en vedette Daniel Auteuil et Sandrine Bonnaire est plus noir.

Avec Un Coeur en Hiver, Emmanuelle Béart en violoniste, André Dussolier en luthier retraité. et Daniel Auteuil en marchand de violons nous offrent une gamme humaine remarquable. La musique de Ravel y est admirablement soulignée. Je serai séduit. Sautet gagne le César du meilleur réalisateur en 1993 pour ce film.

Nelly & Monsieur Arnaud sera meilleur encore, (à mes yeux) avec Béart, et Michel Serreault, toujours fameux, celui-là. Jean-Hugues Anglade y est aussi intéressant. Sautet y gagnera le César du meilleur réalisateur et Serreault, celui du meilleur acteur.

Le film est presqu'une confession.

Ce sera le dernier film de Sautet. un film fort intimiste où Serreault ressemble dangereusement au réalisateur, ce qui rend le film plus bouleversant encore.

Claude Sautet décédait aujourd'hui il y a 17 ans, à l'âge de 76 ans.

Nous privant de sa magie invisible.

vendredi 21 juillet 2017

Le Magicien

Quand U2 est venu à l'hippodrome de Montréal, il y a 5 ans, la sortie de la massive foule sur place a été extraordinairement chaotique.

La police avait eu la fameusement stupide idée de limiter l'entrée au métro à une seule porte. Dans une forme de contrôle inefficace, inutile, et surtout extrêmement dangereuse. Quand la pluie a soudainement surpris tout le monde, un mouvement de panique s'est emparé des milliers de gens qui convergeaient tous dans la même petite entrée et comme nous étions alors vers le devant, on nous poussait si fort qu'une réelle menace de piétinement était possible. J'ai protégé l'amoureuse et ses 5'4 du mieux que j'ai pu mais je me souviens avoir travaillé très très fort en poussant en sens inverse avec mon dos.
Puis, quand on est finalement entré dans le métro, nous étions, la belle, moi et pas mal tout le monde extrêmement tendu. Certains criaient leur indignation devant cette très mauvaise décision, dangereuse inutilement.
J'avais une bouteille d'eau vide en main. Ne sachant où la placer, car la poubelle ne semblait nulle part, je l'ai placée exactement là où il y a en avait pas une, ni deux, pas même trois, mais bien 4 autres identiques, vides, sagement sur le rebord d'une fenêtre du métro dans les marches.
Deux policiers glandaient tout près. Le plus avorton des deux m'a dit:

"HEY! tu mets pas ça là!"

J'étais si sur le nerf, j'ai eu un geste de totale impulsivité. J'ai repris la bouteille et dit : "Tu me niaises tu?". Mais je n'ai pas que dit ça. J'étais encore hypertendu du moment de presque mort que nous venions de vivre pour rien et j'ai tiré de toute mes forces la bouteille vide sur les murs. Sans rien viser. Simplement pour décompresser. J'acceptais la prison pour un soir.
Je le répète, je ne visais rien.
Mais ça, personne ne le savait. Nous étions très nombreux. Tout le monde a tout vu.
La bouteille vide a frappé deux murs contigus et venu plonger au creux d'une poubelle murale dont j'ignorais l'existence.
Je n'ai absolument pas bronché. J'ai dévisagé. l'avorton comme si j'avais tout calculé. J'ai passé pour le plus grand des magiciens. J'ai éclaté de rire plus loin, mais pendant quelques minutes, j'ai fait sourire des gens tendus et ai passé pour un Dieu de la précision.

Les deux policiers glandeurs était en coït interrompu.

*******************
"Papa, peux tu venir nous chercher aux Foufs! Uber veut pas nous prendre, un des nôtres est trop chaud!"

Monkee...dont l'entourage ne cesse de célébrer ses 18 ans. Ce soir là, ils étaient une trentaine aux Foufounes Électriques sur Ste-Catherine. Ils étaient 27 à quitter à la fermeture ou avant, et on laissait derrière le plus pacté/endormi de la gang. Mon fils et sa blonde ont choisi de ne pas le laisser moisir dans la rue. Mais ils ont aussi choisi de faire appel à ma contribution. À 4h00 pile du matin. Je me levais à 5h30... La nuit, on appelle les vampires.

Sans souliers (pas trouvé) les cheveux fous, j'ai conduit en moins de 15 minutes (Y a vraiment personne à cette heure sur les routes) et les ait retrouvés sur Ste-Cath. Mon flair à Montréal est parfait. Je ne marche/conduis plus ces routes régulièrement, mais je m'y retrouve comme si j'y avait passé 40 ans à le faire. Qu'est-ce qui le rendait insupportable pour UBER et soudainement supportable pour mon char, leur ami chaud? Il avait vomi tout ce qu'il avait à vomir. Et ne faisait maintenant que dormir. Depuis 2h00 du matin. Lourd d'alcool.

"Je ne trouve plus ma bague!" a dit l'amoureuse de mon fils. Je n'écoutais plus, c'est si beau une ville la nuit.

Mais en même temps rien de tout ça ne me faisait plaisir et c'est moi qui ait insisté pour reconduire leur ami chez lui, (et non étendre son cadavre dans notre salon comme il était originalement prévu, il était trop "out" pour s'en vexer). Les trois ados changeaient ma musique pour des merdes de repiquage inélégants et ça aiguisait ma patience.

Ils étaient tous les trois sous influence alcoolisée. Mon fils et sa blonde pas trop, mais vulnérables quand même. Sur la route du retour, face à une lumière rouge que je souhaitais autrement, j'ai légèrement penché la tête et agité l'index comme un magicien voulant faire changer la lumière...ce qui se produit aussitôt. La blonde de mon fils a tout de suite eu une réaction surprise, mais n'a rien dit. J'ai répété le geste un peu plus loin, même scénario, la lumière a aussitôt changée. Puis une troisième fois, captant cette fois aussi l'attention de mon fils.
Ils ne m'ont rien dit. À la fois parce qu'ils se sentaient tous les deux coupables de me faire lever à une telle heure pour régler leurs beuveries, mais surtout parce qu'ils n'étaient pas en mesure, personne, de raisonner intelligemment, les neurones dans le pudding.

J'ai lu dans leur regard la totale stupéfaction face à un homme aux pouvoirs surnaturels. Je les ai tous deux regardés comme j'avais regardé l'avorton dans le métro du show de U2. En conquérant absolu.

Tout juste avant d'arriver à notre maison, j'ai une dernière fois poussé ma luck et agité mon doigt au bon moment, la lumière a tout de suite changée. Ce qui a coupé le souffle des deux derniers ados dans mon auto. J'étais en flair aigu.

Ils se sont tous les deux couchés transis. La tête dans les étoiles.

Le lendemain matin la bague de l'amoureuse de mon fils, (retrouvée dans ma voiture) était près de sa tête au réveil. Elle a semblé stupéfaite.

Ils étaient tous les deux un peu déstabilisés le lendemain.
Me traitant avec le déférence du magicien.

Et me gardant à la distance du mystique et énigmatique personnage d'un film qu'ils ne comprenaient pas encore.

18 ans...et ils croient maintenant tout savoir...

jeudi 20 juillet 2017

Québec 150 Chansons de Mon Pays

Madame La Bolduc (1894-1941).

Ovila Légaré (1901-1978).

Alfred Montmarquette (1871-1944)

Eugene Daigneault (1895-1960)

Isidore Soucy (1899-1963)

Charles Marchand (1890-1930)

Emma Albani (1847-1930)

Hector Pellerin (1887-1953)

Paul Dufault (1897-1930)

Alexandre Desmarteaux (1884-1925)

Le soldat Roland Lebrun (1919-      )

Oscar Thiffault (1912-1998)

Le Quatuor Alouette (1930-1965)

Lionel Daunais (1901-1982)

Albert Viau (1910-2001)

George Beauchemin (1891-1957)

Alys Roby (1923-2011)

Le Trio Lyrique (1932-1984)

Yoland Guérard (1923-1987)

Pierrette Alarie (1921-2011)

Muriel Millard (1922-2014)

Fernand Robidoux (1920-1998)

Jacques Blanchet (1931-1981)

Raymond Lévesque (1928-     )

Felix Leclerc (1914-1988)

Lucille Starr (1938-     )

Monique Leyrac (1928-    )

Fernand Gignac (1934-2006)

Clémence Desrochers (1933-     )

Gilles Vigneault (1928-     )

Pauline Julien (1928-     )

Aglaë (1933-1984)

Claude Léveillée (1932-2011)

André Gagnon (1942-     )

Hervé Brousseau (1937-2017)

Jean-Pierre Ferland (1934-     )

Pierre Calvé (1939-     )

Claude Gauthier (1939-     )

Pierre Létourneau (1938-     )

Georges Dor (1931-2001)

Diane Dufresne (1944-     )

Claude Dubois (1947-     )

Robert Charlesbois (1944-     )

Christine Charbonneau (1943-2014)

Marcel Martel (1925-1999)

Willie Lamothe (1920-1992)

Paul Brunelle (1923-1994)

Tex Lecor (1933-     )

Michel Louvain (1937-     )

Les Jérolas (1955-1974)

Ginette Reno (1946-     )

Jean Lapointe (1935-     )

Michèle Richard (1946-     )

Renée Martel (1947-     )

Jenny Rock (1946-    )

Donald Lautrec (1940-     )

Pierre Lalonde( 1941-2016)

Les Sinners/La Révolution Française ( 1965-1976)

Offenbach (1972-1985)

Gerry Boulet (1946- 1990)

Les Bel Cantos (1962-1971)

Gilles Valiquette (1952-     )

Renée Claude (1939-     )

Louise Forestier (1942-     )

Beau Dommage (1972-1996)

Les Séguins (1973- 1976)

Richard Séguin (1952-     )

Harmonium (1972-1978)

Plume Latraverse (1946-     )

Stephen Faulkner (1954-    )

Le Ville-Émard Blues Band (1972-1975)

Aut'Chose (1974-1976)

Lucien Francoeur (1948-      )

Jim & Bertrand (1972-1978)

Jim Corcoran (1949-     )

Fabienne Thibeault (1952-     )

Le Rêve du Diable (1974-     )

Alain Lamontagne (1952-     )

La Bottine Souriante (1976-     )

Octobre (1971-1982)

Michel Pagliaro (1948-     )

Raôul Duguay (1939-     )

Paul Piché ( 1953-     )

Le Grand Cirque Ordinaire ( 1975-1979)

Gaston Mandeville (1956-1997)

Marie-Michèle Desrosiers (1950-     )

Michel Rivard (1951-     )

Pierre Bertrand (1948-     )

Martine St-Clair (1962-     )

Diane Tell (1959-     )

Marie-Denise Pelletier (1960-      )

Corbeau (1977-1983)

Marjo (1953-     )

Soupir (1983)

Daniel Lavoie n'est pas Québécois, mais l'auteur de son plus beau morceau, DeShaime, oui. (1984)

Luc De la Rochellière (1966-     )

Jean Leloup (1961-     )

Kashtin (1989-1994)

Richard Desjardins (1948-     )

Daniel Bélanger (1962-    )

Les Colocs (1990-2001)

Éric Lapointe (1969-     )

Kevin Parent (1972-     )

Noir Silence (1993-2008)

Lili Fatale (1998-2001)

Okoumé (1995-2002)

Jonathan Painchaud (1974-     )

Les Respectacles (1993-2010)

Les Cowboys Fringants (1997-     )

Mélanie Renaud (1982-     )

Les Trois Accords (1997-     )

Mes Aïeux (1996-     )

Ariane Moffatt (1979-     )

DobaCaracol (1998-2008)

Steffi Shock (1969-     )

Pierre Lapointe (1981-     )

Alfa Rococo (2004-     )

Alexandre Desilets (1975-     )

Malajube (2004-     )

Coeur de Pirate (1989-     )

Tricot Machine (2005-    )

Karim Ouellet (1984-     )

Bernard Adamus (1977-     )

Fred Pellerin (

Sally Folk (1982-     )

Avec Pas D'Casque (2004-     )

Les Soeurs Boulay (2012-     )

Oh...et j'en oublie tellement, mais tellement...

Merci Canada de nous faire fêter notre nation tous les jours.
Merci Universal de nier la francophonie au pays depuis... toujours?
6 disques pour fêter votre fête, VOTRE Fête parce que nous n'en serons pas.
Et moi, en partie Atikamekw, encore moins.

150 chansons, ZÉRO en français!

L'indifférence se tolère, mais le mépris. Je ne vous offrirai même pas le luxe de vous le renvoyer, Le Canada n'en vaut pas la peine. Je me contente de penser à 150 musiques et voix de chez nous. Notre VRAI chez nous: le Québec.

'zavaient déjà mis de côté les 80 000 millions d'autochtones qui était ici avant Christophe Colomb dans votre prétendu 150ème anniversaire. Sommes pas de la constitution anyway. Ni les autochtones, ni les Québécois.

What's the fuss?

C'est de bonne guerre.

Mais de guerre.