mardi 9 février 2010

Qui?


Je regardais un xième fabricant automobile faire dire des lignes épaisses à des membres de l'Union Des Artistes en me regardant droit dans les yeux sur un montage désagréable et inutile sur ma télé quand tout naturellement mon esprit à dérivé.

C'est un peu le devoir des publicités épaisses de toute façon de faire penser à autre chose.

Je repensais à ce beau match de football de dimanche, très joliment gagné par les improbables Saints avec une remarquable audace de la part de leur entraineur et de brillants jeux défensifs.

Je pensais à mon moment préféré du match: The Who à la mi-temps.

Qui? diront les plus jeunes.
The WHO

Selon plusieurs, le 5ème plus grand groupe musical de tous les temps. Voilà peut-être un peu pourquoi ce ne soit pas tout le monde qui sache au juste qui sont ses vieux schnouks. Les Beatles bien sûr, les Stones ah! oui!, Led Zep! bin kin!, Pink Floyd oooh mes amis...The Who? Qui?

Pour les plus jeunes et les moins intéréssés par la bebitte "musique" The Who ce sont ceux qui chantent la pièce du générique d'ouverture de CSI NY. Comme la série est un énorme succès on leur empruntera aussi un autre morceau pour l'émission cousine CSI Miami.

Pour moi, qui ne suis ni jeune, ni vieux, juste un peu entre les deux, et qui m'intéresse beaucoup à la planète "Musique" ce sont des demis-dieux.

Tellement que des amis à moi m'avaient reproché au CEGEP d'avoir inséré trop de leurs chansons dans un top 100 qu'on avait fait chacun de notre côté pour en faire un condensé par la suite. Un top 100 de meilleurs morceaux musicaux pour nos jeunes oreilles. (Stairway to Heaven avait gagné, bien sur)

The Who est un groupe de rock britannique créé à Londres en 1964. Dans sa forme la plus connue et la plus durable et magique, il était composé du chanteur Roger Daltrey, du guitariste Pete Townshend, du bassiste John Entwistle et du batteur fou Keith Moon.

Ces deux derniers sont décédés respectivement en 2002 et en 1980. L'incarnation de The Who à l'entracte du Super Bowl ne comprenait que Daltrey et Townshend accompagné du batteur Zak Starkey (le fils de Ringo Starr) qui est leur batteur officiel depuis 1992.

Ce groupe hyperproductif et légèrement destructeur est associé au mouvement Mods en 1965, alors qu'ils n'en ont même jamais vraiment fait partie. Vêtus de manière sophistiquée comme les mods, ils pratiquent une musique qui fait le lien entre la musique noire, très prisée de ces derniers, et le rock and roll de leurs ennemis les rockers. Avec un son, souvent très Beatles, ils accumulent les hits de 1965 à 1969. Ils prennent l'habitude de non seulement briser leurs instruments (Townshend et Moon surtout) mais ils ruinent aussi toutes les chambres d'hôtel où on daigne les accueillir. Ils sont d'ailleurs bannis de la plupart des chaines d'hôtel par la suite. Ce qui ne les empêchera jamais de faire exploser les toilettes à la dynamite ou de foncer avec une voiture dans une piscine.

Ni non plus d'écrire de véritables petits chef d'oeuvres.

C'est Townshend qui compose tout. Seul le bassiste compose quelques morceaux de son côté de temps à autre et les interprète sur disque avec le groupe mais Townshend est en fait le Brian Wilson du band. L'Opéra rock qu'il compose en 1969, Tommy, est un immense succès et le film de Ken Russell qui sortira sur les écrans en 1975 attirera des vedettes comme Eric Clapton, Oliver Reed, Elton John, Tina Turner, Jack Nicholson ou Ann-Margaret. Le Captain Walker du film Mad Max Beyond Thunderdome, longtemps après, sera inspiré de l'opéra de Townshend.

En 1971 l'album Who's Next devient aussitôt un classique. Avec les deux pièces utilisées pour les émissions de CSI et des morceaux irrésistiblement adroits et touchants.

Deux ans après The Who réédite l'exploit du double album opéra-rock avec Quadrophenia. Le succès est moins international mais la qualité y est toujours. Le film est aussi tourné en 1979.

Townshend, excessivement prolifique pendant 10 ans est maintenant vidé. The Who By Numbers est un album potable, Who Are You un album très moyen.

Quand Keith Moon meurt en 1980 une partie de la folie du groupe disparait du même coup et le groupe ne s'en remet jamais véritablement.

Mais la musique reste, bonne, belle, immortelle.

Merci la vie pour The Who!

1 commentaire:

laura a dit…

Bonjour Jones,
Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour la rubrique Culture de Paperblog.
En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

Audrey
Responsable communication
audrey@paperblog.com