mardi 16 février 2010

Automnal Fiston (en hiver)


Monkee gagne tout.

Sur 400 joueurs de soccer c'est son nom qui est sorti pour gagner LA bicylette que la ligue faisait tirer. Il ne savait même pas rouler à deux roues encore (problème réglé depuis).

En allant acheter de la bouffe à souris au pet shop sur la facture on a mis son nom. On nous as appelé afin de nous dire qu'il avait gagné un livre de 400 pages sur les chats.

Dans son équipe de hockey, deux fois on a fait tiré des gugusses lors des tournois et les deux fois c'est lui qui a gagné.

Il ne se passe pas trois semaines à l'école sans qu'il ne gagne quelque chose. Ça devenait si ridicule que je me suis informé à l'école afin de m'assurer qu'il ne volait pas à d'autres et on m'a bien confirmé qu'il avait la marde collée au cul.

Tellement que sa mère lui fait gratter les billets de loto qu'elle achète sporadiquement.

Pour le voyage scolaire à New York en juin, son nom a été pigé le deuxième (sur 80). Ils en prenaient 60. Monkee a pris cela comme une défaite. Deuxième? Insultant.

Tout ça c'est du hasard. C'est Le Banquier. Zéro mérite.

Mais en Décembre il a gagné en classe le trophée du "meilleur leader positif". J'ai versé une larme quand j'ai vu que son grand-père n'aura jamais eu connaissance de ce précieux trophée dont il aurait été très fier.

Là ce soir, il est arrivé avec un autre trophée.

"Kesséssa Monkee?"

"Un trophée 'pa" m'a-t-il dit faussement "pas fier" et full ado dans l'attitude.

"Hey t'as 10 ans, act your age buddy! t'as gagné ça? ils font des concours de pet à ton école?"

"T'es con! c'est Hugo (son prof) qui me l'a donné!"

"...mais encore...pour quoi?"

"Je me souviens même plus je sais que j'étais aussi en nomination pour élève le plus souriant" m'a-t-il dit sincèrement cette fois.

Ça m'a soudainement fait penser à cette frivole catégorie aux Prix Jutra: meilleure coiffure. Je crois qu'ils ont créé cette catégorie suite à la TRÈS mauvaise perruque de Patrice Robitaille dans Cheech (seul défaut du film d'ailleurs)

"C'est pas écrit sur le trophée?" ai-je demandé révisant d'un oeil mes accords du participe passé.

"Oui c'est vrai... "L'élève autonome""

"Wow! bravo petit champion! je suis fier de toi" ai-je dit en le serrant dans mes bras.

"C'est quoi autonome?"

"C'est être capable de se débrouiller tout seul, d'être responsable en quelque sorte, fiable."

"Ah c'est cool" a-t-il réalisé étouffé dans mes bras.

J'ai regardé le trophée un instant puis...

"Hey!... c'est écrit "l'élève automne" dessus...T'es l'élève "automne" de ta classe...faudra te teindre les cheveux en roux ou en rouge ou en jaune"

Nous nous somme bien marré, c'était bien gravé "l'élève automne".

Ça m'a rappellé le premier épisode de The Office US season 2 où le terrible patron en voulant donner le trophée à une employée de la "busiest beezer", lui donne à la place le trophée de la "Bushiest Beeaver" par erreur...

3 commentaires:

Aimgie a dit…

Cet enfant-là est chanceux depuis la naissance, il a tiré le numéro d'un père drôle, allumé, spirituel, bref, un père idéal! Y a pas de justice en ce bas monde.

:)

Puis tu as aimé Cheech??? Je suis contente, je croyais être la seule.

Jones a dit…

C'est moi le chanceux, cynique planté au coeur de la beauté pure.

:)

(Cheech: j'ai signé mon amour de ce film avec de multiples coquilles sur ce blog le 27 septembre 2008)

Aimgie a dit…

Plein d'humilité en plus le papa. Trop injuste.

:)

Je cours vers le lien du 27 septembre 2008. Merci.