samedi 5 janvier 2013

Néo-OligARK! (Passeport Rustre)

Gérard a fait le minable.
Une fois de plus.
Impliquant la Russie cette fois.

Il est déjà familier avec la Russie, Depardiov. Il y a tourné des commerciaux de sauce tomate, des commerciaux de téléphone, des commerciaux de banque, il assistait déjà régulièrement à des festivals et à des évenements impliquant des célébrités et connaissait déjà beaucoup les lieux.

Vladimir Putin, l'a accueilli à bras ouvert quand Gérard s'est fait une fierté d'exposer son envie d'exil fiscal, a remis son passeport français et a demandé la nationalité Russe. Depardieu refuse l'imposition fiscal de 75% imposée par le gouvernement Hollande sur les revenus de plus d'un million d'Euro et a choisi la patrie de Dostoievski où l'imposition est de 13% pour tous.

Les nationalités ne se collectionnent pas a fait savoir la Belgique qui avait déjà anticipé des procédures de naturalisation puisqu'Obélix avait déjà signifié qu'il comptait s'installer, à Néchin, tout près de la frontière française. (En fait ce n'est plus Obélix mais Échapofisk maintenant) La Belgique ne sait plus si elle compte travailler un dossier (non préparé encore par Gérardiov) si monsieur est maintenant Russe.

Depardieu s'est peut-être porté volontaire sans le savoir pour aller se battre en Tchétchénie. Certains français célibataires auraient aussi demandé en échange les jolies Pussy Riots contre l'homme-qui- urinait-dans-les-allées-des-avions. L'homme qui taquine goulûment le goulot aurait aussi influencé l'action de Smirnoff qui aurait cloturé la journée de l'annonce de Putin par décret de la nationalisation de Gérard en hausse de 327%...

Gérard, dans sa grande naiveté de rêveur, ne se doute peut-être pas des sables mouvants dans lesquels il s'engouffre. L'écrivain et actif adversaire de Vladimir Putin, Eduard Limonov, a déjà invité Depardieu a milité pacifiquement à ses côtés. Le journaliste d'oposition (opposition à Putin) russe Matvei Ganapolski a affirmé que Depardieu disant que la Russie était une grande démocratie était impardonnable. L'écrivain Lev Rubinstein a invité sarcastiquement Depardieu en Russie en lui disant que ses impôts servirait à bon escient pour financer les augmentations pour les Tchékistes (les agents des services de sécurité), les procureurs et les juges corrompus et les gorilles armés de matraques qui passent à tabac les jeunes garçons, les filles, les vieilles dames et ses gens commes ça qui constituent une menace pour la société russe.

Tout ce chichi de riche a inspiré une autre personnalité controversée française issue du cinéma: Brigitte Bardot.

Baby et Népal sont deux éléphantes soupçonnées d'être atteintes de tuberculose, une maladie contagieuse qui se transmet facilement de l'animal à l'homme. Les deux bêtes du zoo de Lyon sont menacées d'euthanasie depuis le 21 décembre. Mais la supposée tuberculose n'est pas clairement identifiée. BB a donc choisi comme moyen de pression de menacer de demander la nationalité russe si les autorités françaises décidaient d'euthanasier les deux éléphantes malades, mais on ne sait trop de quoi.

La Russie accueillerait assuréement BB puisque pour Putin c'est un coup politique majeur parce qu'il veut réinscrire son pays comme une terre d'immigration.

Du côté Français comme du côté Russe tout ceci est très peu glorieux.

C'est comme une bataille vulgaire entre deux femmes dénudées dans la bouette.
De tout point de vue, c'est laitte.
Pas laid.
Laitte.
C'est pire.

Un ogre qui serait prêt à remuer ciel et terre pour ne pas redonner au suivant, à ceux qui l'ont engraissé, et de l'autre côté, un matamore, champion de la disparition de toute forme de résistance qui l'embrasse.

Et une femme instable qui crie au loin "moi aussi! moi aussi! faites moi une place!"

Pas joli, joli.

2 commentaires:

Koémio le Korrigan a dit…

Plutot -ski pour la Pologne et plutot -nov pour la Russie par exemple . Quand on casse du sucre sur le dos des gens a défaut de savoir exister par soi même ( besoin d'exister en dénigrant les autres ) on le fait avec classe ou on ne le fait pas Monsieur ou Madame ! Qu'importe notre nom . Et quand vous en aurez marre de juger ceux qui vous débectent parce que vous vous trouverez également imparfait(e) comme nous tous : Alors Bienvenue ! En attendant remplacez donc Depardieuski par Depardieunov pour la cohérence de votre cruauté morale et intellectuelle évidemment haut de gamme chez les penseurs et RDV où on a du coeur si le coeur vous en dit !

Un Français pas chauvin qui vous salue . Tchouuu

Jones a dit…

Merci du commentaire,

vous m'avez bien fait rigoler. Par cohérence de ma cruauté intellectuelle j'ai changé Depardieuvski en Depardiov.

Et dorénavant quand je parlerai de Fyodor je parlerai de Dostoieskov et de Frères Karamazski.

Allez zou!