lundi 29 mars 2010

Le spécialiste à 5 cennes


Régis Labeaume est un parfait imbécile.

Un vrai.

Solide.

Aujourd'hui il avait la chance de faire amende honorable en slaquant l'arnaqueur Clotaire Rapaille. Ce qu'il a fait.

Toutefois la période de questions qui a suivi a démontré à quel point l'homme à la mauvaise coupe de cheveux trempe aussi dans la mauvaise foi la plus épaisse d'orgueil.

Labeaume a repoussé toutes les questions, les plus pertinentes comme "pensez-vous révisez vos méthodes d'embauche?" avec une arrogance et une attitude de sale adolescent qui veut avoir le dernier mot sur un sujet qui lui a visiblement échappé des mains.

La façon dont il a géré cette conférence de presse voulait dire "ben non on s'est pas trompés kossé que vous avez à poser ces questions là?". Alors qu'il aurait pu avouer un erreur, ce que tout le monde s'accorde à dire qu'il a faite, il a préféré essayer de nier la poutre qu'il avait dans l'oeil et la balai qu'il avait dans le cul.

Au lieu d'un simple "Nous nous sommes trompés mais le gros du travail aura quand même été fait" qui aurait gagné le respect de toute la province, il a choisi de jouer à celui qui n'accordait pas d'importance à ce 300 000$, ce qui est très inquiétant. Tout aussi inquiétant c'est ce "si j'avais à prendre la même décision je le referais" qui démontre non seulement un entêtement digne du plus grand âne mais prouve aussi que qu'il n'a rien appris de toute la chose.

Il avait tout à fait l'attitude de la vieille mère qui a fait brûler son dessert mais qui accuse tous les invités de mal goûter. Il était à la limite de blâmer les médias pour leur gestion de la nouvelle alors que c'est en fait un journaliste du Soleil (qui a fait un brillant travail de défrichage qui avait été négligé par l'équipe de Labeaume) qui est la source du limogage de "l'artiste du faux". Il devait étouffer la crise, il en a fait naitre une nouvelle.

Étouffé par un culot qui devrait gêner la province au grand complet (ce sera diffusé en France ça?)il a même osé parler de "spécialiste à 5 cennes" en faisant référence aux journalistes alors que le réèl spécialiste à 5 cennes dans toute cette triste saga c'est lui.De plus, quand il dit à une journaliste qu'elle ne représente pas le public, il démontre son manque de jugement total et absolu.

Avec cette attitude, nous pouvons aussi légitimement dire qu'il ne représente rien du citoyen de Québec équilibré. (Du moins je l'espère!)

Aïe! c'était douloureux de le voir en conférence de Presse, cet homme est soit mal conseillé, soit qu'il n'écoute pas du tout son entourage.

La manière "buckée" avec laquelle il a tenté de faire dévier les questions tout ce qu'il y a de plus légitimes semble nous faire pencher vers la deuxième solution.

Des citoyens peuvent-ils mettre leur maire dans le même container qui retourne le Tartuffe démasqué?

Labeaume avait la chance de se mériter des points au contraire il s'est aliéné tout le monde et son frère. Des proches aussi surement.

IL aura besoin de "baume" car il est toutes plaies ouvertes.

Il était tout à fait normal qu'il se retrouve sur la défensive.
Qu'il soit aussi tata, ça surprend.

2 commentaires:

Tym_Machine a dit…

"Labeaume avait la chance de se mériter des points au contraire il s'est aliéné tout le monde et son frère. Des proches aussi surement."

Je l'ai entendu à LCN REFUSER carrément une entrevue au complet sur Clotaire Rapaille. Il leur a dit tout bonnement que: "ça ne me tente pas".

Ça va être quoi la prochaine question qui ne lui tentera pas? Le budget de la ville? Le nouveau colisée? Les négociations avec les syndicats?

On dirait qu'il sait dit dans sa tête: "Je suis trop haut en popularité, c'est impossible, ça va redescendre alors si c'est pour redescendre, aussi bien contrôler moi-même la descente."

Il manque définitivement d'opposition crédible à Québec, définitivement.

Vous auriez vraiment dû élire Jeff Fillion, VRAIMENT!

Jones a dit…

"vous"?

Je suis quand même full 450.

Genre
Style
Comme
:)