mardi 2 mars 2010

Chicane Q-Bec/Mourial


J'ai vu Patrice Brisebois et Bob Hartley hier s'envoyer des pelletées de merde à la télé.

Du coin de l'oreille c'est un "Ta gueule!" arrivant de la télé qui a happé mon attention.

C'était une pub qui m'invitait à aller écouter l'autre émission-pub d'une demie-heure en fin de soirée qui me rappellait ce que je manque le dimanche soir et qui, en théorie, devrait me donner le goût d'aller écouter le prochain programme-pub dimanche prochain.

Jeudi on fera la même chose avec une émission d'une heure (une heure trente?) cette fois où chaque segment télé sera une publicité déguisée. Des animateurs radios qui ne savent pas patiner vont venir sur la glace avec l'équipe ploguer leur show, un chanteur en mal de vente viendra faire semblant de s'intérreser au hockey sur un montage de sa musique et l'endroit pour l'acheter, une chaine offrant des entrainements en salle viendra souligner les qualités de leur programme d'entrainement, etc.

J'ai écouté quelques fois les matchs de la série Montréal-Québec. J'ai d'abord été surpris par le calibre. Ses joueurs/joueuses sont beaucoup plus forts que d'abord crû.

Mais encadré par un arbitre sénile fallait bien que tout ça dégénère.

De plus en plus, les joueurs, surtout les entraineurs affublés de micros pour mieux les entendre sacrer, font monter la pression. Plus ou moins familier avec l'idée d'être entouré de caméras pas mal toute la semaine les gars et les filles commencent à perdre les pédales. Des joueurs au talent limité, comme on en trouve dans toute les bonnes ligue de garage, tentent de se démarquer en essayant de blesser les autres.

Blame it on Bobby Clarke I guess.

Les matchs sont devenus si violents que chaque arrêt de jeu est un nouveau prétexte à aggresser son prochain.

Moi j'avoue j'aime bien. Parce que quand je jouais j'étais du type baveux qui se mettait le nez dans le traffic et qui faisait perdre les pédales à l'autre équipe. J'ai de belles victoires à mon actif à ce niveau. Des matchs où on étais déclassé 4-1, où je choisissais de "tomber" sur le gardien adverse, ça dégénérait en échafourée, les gens du public s'en mêlait et hop, sans que l'adversaire ne réalise vraiment ce qui s'était passé, c'est nous qui menions 5-4 à la fin du match. On avait placé leur concentration ailleurs.

Mais tout ça, ça restait relativement privé. C'étais du plaisir d'ado légèrment délinquant.

L'idées des micros placés sur les joueurs et entraineurs est dans le but de donner un show.

Mais il y a des secrets qu'il vaille mieux tenir...secret.

Le hockey n'est pas toujours un sport propre chez les pros. Alors imaginez chez les amateurs!

Des adultes se comportant comme des enfants de 10 ans, ça dit quoi aux enfants de dix ans?

De voir l'escalade de violence, semaine après semaine à la télé, de voir Patrice Brisebois qui n'a jamais été aussi aggressif dans sa carrière de joueur dans la ligue nationale (sauf la fois où il avait cassé son lacet deux minutes avant une partie); de voir cette ordure de Bob Hartley jouer au dur...Pas sûr que ça donne le goût au parent hésitant d'inscrire son petit gars ou sa petite fille à ce sport de le faire.

Ordure Hartley? de premièr ordre. Alors que le fils de Michel Laroque joue pour l'équipe adverse dans les rangs juniors, Michel Laroque décédé la semaine précédente, Hartley lui crie "On va aller te faire rejoindre ton père!"

C'est dire la qualité de l'homme.

Ça fait plus de 20 ans et je ne le digère pas encore.

De toute façon je l'ai toujours dit et je le répète, la qualité d'un individu se lit souvent dans le regard et vous lui avez vu les yeux fuyants à cet homme?

Il fuit ses démons intérieurs.

C'est difficile de regarder du hockey de piocheux alors que l'on vient d'être gâté par une équipe canadienne qui a joué aux olympiques comme les Russes de 1972.

Pas sur que le hockey ne sorte gagnant de cette série/émission/pub.

Pas sur que quoi que soit sorte gagnant de TVA if you ask me anyway...

Un concurrent à la Poule peut-être.

1 commentaire:

Cybèle a dit…

J'ai vue les annonces et regarder 10 minutes de l'émission. Vraiment pas capable de tolérer cette émission.