jeudi 29 septembre 2011

Pas Nécessairement Sur La Marquise

C'est Robert DeNiro qui m'a appris ça.

Les meilleurs acteurs sont bons et crédibles quand ils jouent des personnages très près de leur propre personalité.

J'ai vu DeNiro si souvent dans des films* et en entrevue que je crois être capable de le cerner un tout petit peu dans sa personalité à la ville. Si bien que maintenant je trouve qu'il joue pas mal toujours le même personnage. Un brin paresseux. Moins personnage que DeNiro lui-même avec une légère variation. Même chose chez Depp, Fiennes, Cage, Keaton, Freeman et combien d'autres. Ça ne les rend pas nécessairement moins intéressants.

Il ont bien le droit, il n'ont plus rien à prouver si ceci ne leur tente guère. Ce sont des brand names. Des valeur sûres. Des big shots qui feront sauter la banque (ou pas) dès le premier week-end.

Mais une bonne présence à l'écran, même si elle est courte, si elle est mémorable et bien sentie, devient immortelle dans les mémoires collectives. Et l'immortalité c'est souvent le pari des artistes.

Voici le pari, gagné à mes yeux, d'acteurs et d'actrices que l'on ne voit pas assez souvent à mon avis (et c'est peut-être mieux comme ça) et qui chaque fois me renversent de par la qualité de leurs interprétations, la force de leur présence et qui m'éblouissent par la constante redécouverte de leur talent.

Je vous en présente 15 .
Vous les connaissez. Ils sont souvent derrière les grosses pointures et pas nécéssairement sur les marquises.
But they rock the screen (small or big) in my book.

(En ordre alphabétique)
Mathieu Amalric. Personnellement vu dans Munich, Marie Antoinette, Le Scaphandre et Le Papillon.
Bon, ça commence bien mal. Voilà en France un nom qui peut être placé bien haut sur une affiche mais justement il est là le problème. Les films français ne se rendent pas tous dans notre Répuiblique de Bananes et je cherche toujours à mettre les yeux sur Comment Je Me Suis Disputé... (ma vie sexuelle) d'Arnaud Desplechin (non disponible au Québec) qu'un ami qui l'a vu dans un festival me harcèle pour que je vois depuis des années (1996!). Toute une gueule. Grande présence.

Don Cheadle. Personnellement vu dans Boogie Nights, Bulworth, Out of Sight, Traffic, Ocean's 11, Crash, Ocean's 12.
Extrèmement touchant avec sa bouille de petit chien abandonné dans Boogie Nights où il joue un acteur porno à la constante recherche d'un nouveau style. Intense dans Crash. Intéressant toujours. À voir plus souvent.

Bridget Fonda. Personnellement vue dans Easy Rider, Aria, Scandal, The Godfather Part III, Doc Hollywood, Single White Female, Singles, Army of Darkeness, Bodies, Rest & Motion, Point of No Return, City Hall, Jackie Brown, A Simple Plan & Lake Placid. Quel joli minois! Fille de Peter, elle n'a peut-être pas eu le même sentiment d'urgence de travailler aussi souvent que les autres mais quand elle l'a fait, elle m'a séduit toutes les fois. Mêrme dans les navets.

Michael Gambon. Personnellement vu dans A Dry White Season, The Cook, The Thief, His Wife and Her Lover, The Insider, Gosford Park, Harry Potter & The Prisoner of Azkaban, The Life Aquatic With Steve Zissou, Harry Potter & The Goblet of Fire, Harry Potter & The Order of the Phoenix, Harry Potter & The Half-Blood Prince, The King's Speech, Harry Potter & The Deathly Hallows Part I & II. Grotesque, désagréable et envahissant dans l'un de mes films préférés de tout les temps, parfait comme l'ensemble du casting dans l'excellent Gosford Park et tout ce qu'il y a de plus sympathique en (2ème) Dumbledore chez Potter, je pleurerai la mort de cet acteur un jour.

Crispin Glover. Personnellement vu dans Friday the 13th, The Final Chapter, Back to The Future, River's Edge, Wild at Heart, The Doors, Even Cowgirls Get The Blues, What's Eating Gilbert Grape, The People Vs Larry Flint, Nurse Betty, Charlie's Angels & Alice in Wonderland. Toujours en train de jouer l'être torturé. Il fût remplacé dans le rôle du jeune (et torturé justement) père de Marty McFly dans le deuxième et le troisième film de la série de Back To The Future (car il demandait une augmentation de salaire) mais pour lequel il avait jeté toutes les bases. Warhol dans The Doors et muet vilain chez les Anges de Charlie, Glover a mon vote quand vient le temps de saluer les performances hors du commun.

John Hurt. Personnellement vu dans Midnight Express, Alien, The Elephant Man, History of the World Part I, 1984, Spaceballs, Aria, Scandal, Even Cowgirls Get The Blues, Dead Man, Contact, Harry Potter & The Philosopher Stone, The Skeleton Key, Harry Potter & The Deathly Hallows I & II. Il a déjà été une tête d'affiche mais avec l'âge, on l'a relegué dans les rôles secondaires qu'il tient toujours avec grande classe.

Mélanie Laurent. Personnellement vue dans Embrassez Qui Vous Voudrez, De Battre Mon Coeur S'est Arrêté, Je Vais Bien, Ne T'en Fais Pas et Inglorious Basterds. Encore une fois voilà une actrice dont les films ne se rendent pas tous chez nous. Elle peu très bien tenir l'affiche toute seule, elle peut même pousser la chansonnette, elle en a le charme. Mais pour nous au Québec, elle se fait rare.

John Lightgow. Personnellement vu dans Obsession, Blow Out, The World According To Garp, Footloose, Raising Cain, The Pelican Brief, Dexter season 4.  Brian DePalma a offert beaucoup de rôles à Lightgow au cinéma, toujours dans la catégorie des désaxés. Avec sa tête lunaire il a joué à la télé les martiens dans 3rd Rock From The Sun et un parfait psychopathe dans la meilleure saison des Dexter.

Laura Linney. Personnellement vue dans Searching For Bobby Fisher, The Truman Show, You Can't Count On Me, The Mothman Prophecies, Mystic River, Love Actually, Kinsey, The Squid & The Whale, The Savages. Fantastique actrice duquel je suis tombé follement amoureux dans The Truman Show avant de découvrir un réel talent. Trop rare, toujours agréable.

Mary Louise Parker. Personnellement vue dans Fried Green Tomatoes, Naked in New York, Bullets Over Broadway, Boys on The Side, The Portrait of a Lady, Goodbye Lover, et 4 saisons de Weeds. Parfaite dans Weeds, rôle duquel elle aura beaucoup de difficultés à se débarrasser dans l'imaginaire collectif,  elle brille de son air taquin, capable d'humour comme de drame.

Rosie Perez. Personnellement vue dans Do The Right Thing, White Men Can't Jump, Untamed Heart, Fearless, Human Nature.  Qu'est-devenu l'ancienne danseuse de Soul Train? J'aimais son énergie, j'aimais sa voix haut perchée, j'aimais son rythme, J'aimais sa bouille, j'aimais son intensité. Ses choix de rôles n'ont pas toujours été heureux but I still love you Rosie. 

Sam Rockwell. Personnellement vu dans Last Exit To Brooklyn, Basquiat, Celebrity, The Green Mile, Charlie's Angels, Confessions of a Dangerous Mind, The Hitchhicker's Guide To The Galaxy, Snow Angels, Frost/Nixon, Moon. Voilà de tout le groupe mon acteur préféré. Seul les plus audacieux, les plus téméraires et les plus admirables réalisateurs ont osé y aller avec Rockwell comme tête d'affiche (George Clooney, David Gordon Green et Duncan Jones-le fils de Bowie).  Si j'étais moi-même réalisateur, j'en ferais mon acteur fétiche (bien que physiquement il ne me ressemble en rien). 

Chloé Sévigny. Personnellement vue dans Gummo, Palmetto, The Last Days of Disco, Boy's Don't Cry, A Map of the World, American Psycho, Melinda & Melinda, Broken Flowers, Lying et dans deux saisons de Big LoveL'actrice au nom Québécois (mais qui ne parle pas un traitre mot de notre langue) et à la paupière lourde rend le sentiment de la jalousie comme aucune autre. J'adore ses choix artistiques qui marque une totale indépendance d'esprit (et de fortune elle est issue d'une famille giga-riche).  

Dean Stockwell. Personnellement vu dans Paris, Texas, Dune, The Legend of Billie Jean, To Live & Die in L.A., Blue Velvet, Beverly Hills Cop II, The Player, Air Force One. Voilà une exemple de longévité, le gars a commencé sa carrière (enfant) en 1945!!! Et a joué dans des titres qui se pensaient hautement futuristes comme Playhouse 90. Avec sa tête d'assistant-entraineur de club de hockey pee-wee, il n'a jamais eu les rôles de jeunes premiers ni de vedette principale. Mais chaque fois qu'il est à l'écran, il livre la marchandise pour moi.

Sean Young. Personnellement vue dans Blade Runner, Dune, No Way Out, Wall Street, A Kiss Before Dying, Love Crimes, Even Cowgirls Get The Blues, Fatal Instincts, Ace Ventura: Pet Detective. On se l'arrachait au début des années 80 puis jusqu'à récemment, c'est dans la quotidienne The Young & The Restless qu'elle encaissait ses chèques. Faut dire que le sympathique Oliver Stone s'est juré de lui faire une sale réputation après le tournage de Wall Street. 

Voilà une série d'artistes qui ne seront pas/plus des têtes d'affiches (à quelques exceptions près) et qui sustentent complètement le gourmand cinéphile que je fus et suis encore parfois.

Mentions honorables à Alfred Molina, Kate Beckinsale, Harry Dean Stanton, Matt Dillon, Zooey Deschanels, Dominique Pinon, Gina Gershon et Ron Perlman.

*Deniro, personnellement vu dans Mean Streets, The Godfather Part II, Taxi Driver, The Deer Hunter, Raging Bull, Falling in Love, Brazil, The Mission, Angel Heart, The Untouchables, Goodfellas, Awakenings, Backdraft, Cape Fear, A Bronx Tale, Frankenstein, Casino, Heat, Sleepers, Cop Land, Wag the Dog, Jackie Brown, Analyze This, Meet The Parents et dans Extras en tant que lui-même.  

2 commentaires:

David Tredler a dit…

Sam Rockwell, évidemment. Ce mec est capable de dynamiter un film par sa seule présence. Il est gandiose quoi qu'il fasse.
Par contre Mélanie Laurent, je l'aimais bien au début, mais je crois que je l'ai trop vue, elle commence à m'énerver un peu...

Jones a dit…

Mélanie Laurent trop vue?

Vous devez être français, sur les écrans du Québec elle se fait rare.

Du moins il me semble...