lundi 6 septembre 2010

50 raisons de ne pas aimer TVA


("Bon Dieu! ce post s'est écrit beaucoup trop facilement...)

TVA a 50 ans cette année et voici 50 raisons de zapper en tombant sur leur station.

Dans l'ordre ou le désordre:

50-Les téléromans. J'y reviendrai plus loin dans le détail mais ça fait toujours mal de voir et d'entendre des téléromans tournés mollement, écrits gauchement et joués comme des amateurs dans des décors en carton en 2010.

49-Karyne Champagne qui a le talent, le vocabulaire et le charme d'un pet.

48-Deux Filles le Matin. Ou deux instables le matin. Ça fait combien de variations d'animatrices que cette émission a déjà?

47-Les Bloopers TVA. Ou la complaisance de scènes (volontairement?)ratées, presque toujours les mêmes recyclées année après année, souvent des gags pas vraiment drôles animés par un animateur encore moins drôle qui nous prend pour des ânes avec des mise-en-scène et des gags peu amusant. Complaisance, complaisance, complaisance.

46-Dominique Arpin, l'animateur non nommé précemment qui, justement se trouve si cool(qui est en fait plutôt juvénile) toujours prêt à être impressionné par une super cascade et qui anime comme si le public avait 9 ans d'âge mental.

45-Eric Salvail, le gars fait en général du bon boulot, il est tout à fait dans son élément à la télé mais sa personalité fait grincer des dents. Souvent quand il trouve quelque chose de drôle je m'étouffe de mépris au même moment.

44-Toute La Vérité, une série de Bernard Dansereau et Annie Piérard mal écrite, en fait surtout mal dirigée où les acteurs plus naturels (Patrice Robitaille, Julie LeBreton) côtoie les mauvais acteurs (Hélène Florent, Émile Proulx-Cloutier)

43-Jean-Luc Mongrain dont le style était risible il y a 20 ans et qu'il l'est toujours. Dommage car quelque fois il frappe dans le mille. Mais la livraison de l'information de l'homme aux gros yeux est gênante. C'est un peu comme un facteur qui vous donnerait votre courrier en faisant des cabrioles. Ben drôle au début mais bon...

42-François Paradis. Celui qui essaie de faire du "Jean-Luc Mongrain", qui rajoute .com à la fin de son émission pour faire jeune alors qu'il est clair qu'il s'adresse aux gens du troisième âge. (Sinon pourquoi animer ainsi avec des accents toniques 100% déréglés?)

41-J.E. dont la mission initiale avait beau être noble (traquer les escrocs), les journalistes ont depuis perdu beaucoup de leur aplomb et les escrocs (qui poussent toujours comme de la mauvaise herbe) leur glissent entre les doigts assez facilement.

40-L'absence de visée pour un auditoire de 15-35 ans. Sans parler de l'absence presque totale d'émissions ciblées pour les 15 ans et moins.

39-Harold Gagné. Un bien ordinaire journaliste aux reportages encore plus drabes (et souvent mal renseignés)

38-Maxime "Voyez ici" Landry. Un journaliste tout ce qu'il y a de plus pénible dans un hélicoptère qui pollue le ciel et les ondes.

37-La philosophie du "si on a des images, il s'agit d'une nouvelle". Dont Maxime Landry est un fier représentant.

36-Le manque d'intérêt International dans les nouvelles. Mais les premiers sur le terrain pour nous parler du feu au coin de St-Denis et Bellechasse.

35-Maryse Gagnon. La matante de l'information.

34-Histoires de Filles. Écrites par des gars et pas drôle. Gênant pour tous.

33-Les osties de tableaux pendant les nouvelles. Parce que c'est connu, si on nous fait pas un dessin, on comprendra pas.

32-Le manque de rigueur journalistique. malgré ce que peut en penser Pierre Bruneau un soir d'élection.

31-Le slogan "C'est Vrai" à la station la plus phony. À moins que ce ne soit pour "C'est Vrai que c'est mauvais"

30-Les Galas Juste Pour Rire. Qui semblent avoir une résidence permanente à l'édifice de la rue de Maisonneuve et dont les humoristes nagent souvent dans le gag facile.

29-La complaisance généralisée. Vous y croyez vous quand Clodine Desrochers rigole dans un "Blooper"?

28-Les emissions spéciales en direct. Une catastrophe en général toutes stations confondues mais particulièrement atroces au réseau le plus amateur en ville.

27-Le Gala Artis. Ou le gala des épiceries, ou le gala où on honore les gens de TVA. Un gala souvent pas drôle où les gagnants n'ont rien à voir avec la qualité du travail accompli. (Marie-Claude Savard meilleure aux sports? PLEEEEEEEEEEEEEASE! c'est parce que vous la trouvez cute allez! avouez!)

26-Les Bons Sentiments. Qui côtoient le sentimentalisme noyé dans le moelleux jello du "people". Jello sans sucre et dégeulasse.

25-L'absence d'audace. Et ce, même quand ils en ont! Vous l'avez entendu souvent vous que Sophie Thibault est non seulement la première femme à tenir le bulletin de nouvelles du soir au Québec mais aussi la première homosexuelle à le faire? Sinon faut chercher loin pour essayer d'y trouver un "Les Bougons" ou un concept qui rivalise d'audace.

24-L'hélicoptère TVA. Une hérésie depuis le premier jour.

23-les "specialistes" de TVA. Toujours les mêmes têtes (offrant ainsi un point de vue unique) et interviewer les artistes noirs du Québec à la mort de Micheal Jackson? Jackson n'était même pas noir!

22-Les quantités industrielles de reprises. Déguisées sous le mot "en rappel".

21-Félix "C'est ici que..." Séguin. un autre reporter démonstratif qui a un jour eu la lumineuse idée de se peinturer le visage en noir afin de nous faire "comprendre" comment se sentent les gens à la peau noire. Ahurissant.

20-Les Cheveux de Pénélope McQuade. Elle fait un bon boulot mais cette coupe de cheveux qui lui donne l'air d'une couille...ouch!

19-Cette tendance à faire des entrevues via Internet. Ça donne des images horrrrrrrrrrrrrrrribles, Ça fait pas cool surtout pour les intervenants dont les traits sont toujours dégrossis par des éclairages miteux. Les autres stations ont compris, nous plaquent une photo de l'intervenant et nous offre sa voix et non sa face de crapaud verni qui bouge au ralenti.

18-Les Miss Météos. Ou être cute ou matante ou une matante cute semble être la seule norme nécessaire pour faire le boulot. Cotelette Provencher, avec sa nouvelle face plus jeune, en est la digne mascotte officielle.

17-Richard Latendresse. Le reporter qui parle avec ses mains, qui a réussi un reportage de guerre des plus (involontairement) drôle de l'histoire du journalisme. Pour les mimes des mains, au féminin, une rivale: Annie Dufour.

16-Annie et ses Hommes. C'est cette merde qu'on a fait vivre 7 ans? Honte à nous!

15-Benoit Gagnon. Maintenant déménagé ailleurs, c'est cette station qui nous as donné pour la première fois le petit gros sympathique comme une casserole qui nous arrive de plein fouet derrière la tête, convaincu qu'il est beau et qui a autant de sens de la répartie qu'un poisson rouge.

14-La mise en scène de Caméra Café. Désolé, j'achète pas. Pas simplement parce que des cafés je n'en bois pas mais c'est que ma télé je lui demande soit d'être 1-Plus active 2-plus instructive 3- plus drôle 4-plus inventive ce que ce show, où tout semble plaqué comme des élèves de secondaire 5 qui viendraient raconter leur blague sur scène, n'arrive pas à faire.

13-La Poule aux Oeufs d'Or. Ostie! comment justifierons nous ce type d'émission à nos enfants plus tard?

12-Claude Pwa'ier. Le vieux monsieur qui crie dans son micro pis qui ne sait pas parler français.

11-L'usage de la langue française. Aussi bien traité sur cette station que l'état de nos routes.

10-Vlog. où si vous voulez voir des clips vieux de deux ou trois ans. Pour personnes très agées sans accès a l'internet.

9-L'aplaventrisme devant Céline et René. Les vrais patrons de la station.

8-Occupation Nouille. Ou le pire du vide entourant une génération qui mérite et vaut tellement mieux.

7-Incapacité à conserver des archives. 50 ans? vous verrez qu'il n'y aura pas beaucoup d'images d'archives, 20 ans peut-être sans plus. L'incompétence d'antan ayant négligé de conserver quoi que ce soit du passé.

6-La publicité. Un plaie absolument partout mais particulièrement envahisante sur cette station.

5-Star Épidémie. Où faire de la saucisse d'intreprête à la machine sans tenir compte de la demande tout en sacrifiant les meilleures années de jeunes rêveurs au passage.

4-Le Banquier. Une émission pour mongol animée par une fille éternellement en robe de maternité sans réèl talent.

3-Julie Snyder. La mongole en chef. À cacher dans le garde-robe quand de dignitaires étrangers arrivent en ville.

2-La main de Québécor au bout du pantin. Où le parfum de convergence rappelle le purin de la ferme à Chicoine.

1-Les montages TVA, où la convergence sévit sévèrement et nous démontre en quelques images moches à quel point cette station est nauséabonde.

À mes amis qui travaillent chez TVA et dont je tairai les noms afin de ne pas brimer leur carrière professionnelle, je sympathise.

(bon sang j'ai 50 autres raisons inutilisées!...)

2 commentaires:

Tym_Machine a dit…

"42-Pierre Paradis. Celui qui essaie de faire du "Jean-Luc Mongrain", qui rajoute .com à la fin de son émission pour faire jeune alors qu'il est clair qu'il s'adresse aux gens du troisième âge. (Sinon pourquoi animer ainsi?)"

Pierre Paradis, c'est le député libéral qui fomente un putsch contre Jean Charest, l'animateur de .com, c'est François Paradis ou Franssssssssssois puisqu'il zézète un peu avec son défaut de langue très prononcé.

Jones a dit…

Woops! Merci, corrigé...

J'étais en mode TVA (donc à la compétence discrète...)