jeudi 2 mars 2017

Mourir Autour de James Baldwin

James Baldwin est un très grand écrivain des États-Unis dont je vous reparlerai de la carrière un peu plus loin en décembre prochain.

Romancier, essayiste, auteur de théâtre, poète, critique social, ses essais, réunis entre autre dans l'excellent Notes of a Native Son, explorent de manière palpable et profonde, et de manière subtile et intelligente, l'interacialité, la sexualité plurielle et les distinctions sociales en Amérique, ainsi que les tensions qui en sont nées.
Ses livres et ses pièces de théâtre mettent en fiction des questions personnelles fondamentales, des dilemmes sociaux complexes, des pressions psychologiques pointant vers l'intégration des noirs en société d'Amérique, mais aussi pointant aussi vers l'intégration et l'acceptation des homosexuels, étant lui-même issu des deux communautés.

À 20 ans, en 1944, à Greenwich Village, Baldwin se lie d'amitié à l'acteur Marlon Brando, avec lequel il louera un appartement pendant un temps. Ils resteront en contact facilement 20 ans.

Au début des années 60, aux États-Unis, les mouvements sociaux visant l'intégration, le respect et l'établissement d'une certaine dignité pour les noirs croissent peu à peu. John Lewis et sa bande, de Nashville à la marche sur Washington, font un travail remarquable.
Immense.
La lecture des bandes dessinées graphique (3 tomes) March, racontant la vie et les combats de John Lewisest une grande découverte pour celui ou celle qui veut comprendre d'où vient la lutte pour un minimum de respect des noirs aux États-Unis en tant qu'humain (ce qui leur a été accordé effrontément une première fois sous prétexte qu'ils étaient 3/5 humain!).
Il reste encore un travail énoooooooooooooooooooorme à faire aux États-Unis qui traitent toujours ses noirs comme des animaux et contre lesquels il existe toujours un véritable double standard social et professionnel. L'administration Trump (comme à bien d'autres niveaux) n'aidera en rien là-dessus. 1963 est une année charnière pour les mouvements sociaux à l'égard des noirs. C'est l'année de la marche et du discours de MLK "I Have a Dream".

Baldwin se liera d'amitié, tôt dans le mouvement de reconnaissance des droits des noirs aux États-Unis, à
Medgar Evers,

Malcolm X

et Martin Luther King.

Evers devient actif dans le mouvement afro-américain des droits civiques (comme Baldwin) dans les années 50. Il milite avec succès pour l'intégration des noirs dans les universités. Secrétaire de la National Association for the Advancement of Colored People, Medgar Evers travaille ardûment pour que l'université du Mississippi accepte les noirs dans son établissement, mais aussi il milite grandement pour que ceux-ci aient le droit de vote, la reconnaissance civile, les mêmes opportunités d'emplois, l'accès à tout ce qui est accessible aux blancs dans la société ségrégationniste de l'époque.
Le 12 juin 1963, Byron De la Beckwith lui tire lâchement une balle dans le dos, quand Evers entre chez lui un soir. Evers meurt devant sa femme et ses enfants. Deux jurys, composés exclusivement d'hommes blancs, n'arrivent pas à s'entendre sur un verdict contre De La Beckwith, membre de la triste White Citizen's Council, suprémacistes réanimés avec la nouvelle administration Trump. qui militent contre les noirs et leurs simple existence d'égal à égal en général.
Ce ne sera que dans un autre État, avec un jury composé de 8 noirs et de 4 blancs, et après que De La Beckwith se soit vanté cavalièrement de son assassinat, que celui-ci sera condamné à la prison à vie. Il y mourra. Medgar Evers inspire la chanson Only a Pawn in Their Game de Bob Dylan. Le film Ghosts of Mississippi de Rob Reiner de 1996 raconte le procès contre De la Beckwith.

Medgar Evers fait une veuve et des orphelins à 37 ans au printemps 1963.

Malcolm Little devient orphelin de père dès l'âge de 6 ans quand celui-ci est tué dans des circonstances nébuleuses. Sa mère a un destin peu plaisant pour l'adolescent de 13 ans qu'est Malcolm puisqu'elle est placée en institution psychiatrique. Placé de foyers d'accueil en foyer d'accueil, il se bâtit une carrière de jeune criminel. Il se fait de l'argent dans le trafic de drogue entre autre. À 20 ans, il est incarcéré en prison pour des larcins et des entrées par effractions. Nous sommes en 1945. En prison, il se convertit à l'Islam et se refait une virginité. Bientôt on le connaîtra sous le nom islamique de el-Hajj Malik el-Shabazz. Malcolm X, pour la société blanche. Il devient vite le leader de la Nation of Islam.  Son mouvement est extrêmement controversé puisqu'il propose systématiquement la même absurdité de suprématie raciale.
Mais en faveur des noirs. L'Islam est une religion de paix est la phrase la plus fausse au monde. Dans les années 50 autant qu'aujourd'hui. Baldwin, Luther King et Malcolm X ne sont pas toujours sur la même longueur d'ondes, mais ils aiment discuter et débattre.
Vers 1964, Malcolm X se désillusionne de l'Islam radical et se tourne vers le sunnisme. Il voyage en Afrique et au Moyen-Orient et répudie le radicalisme de la Nation of Islam. Ceux-ci en font leur mission de l'assassiner. Ils bombent sa maison le 14 février sans faire de victimes. Alors que Malcolm X donne un discours à Harlem devant public, dont sa femme et ses enfants, trois hommes chargent la scène. Le premier est relativement maîtrisé par des gardes de sécurité, mais réussit à tirer sur Malcolm X, le touchant au ventre. Les deux autres lui tirent dessus 21 fois. Les assassins étaient membres de la Nation of Islam. Le FBI serait peut-être aussi impliqué. On n'éclaircira jamais la chose clairement. C'est du noir, gardons ça dans le noir.
Nous sommes en 1965. Malcolm X avait 39 ans.

Martin Luther King est pasteur baptiste. Militant non-violent pour les droits civiques des noirs aux États-Unis, son discours de 1963 à Washington devient un des moments les plus humains sur terre. Il organise et dirige des actions telles que le boycott des bus de Montgomery pour défendre le droit de vote.. la discrimination raciale par rapport à l'emploi des minorités ethniques. La plupart des revendications de MLK seront avalisées par l'administration Kennedy, mais comme JFK ne survit pas
longtemps à la marche sur Washington, ce sera Lyndon B. Johnson qui appliquera les droits civiques et le droit de vote des noirs. MLK sera le plus jeune lauréat du Prix Nobel de la Paix en 1964. Il militera ensuite contre l'implication des États-Unis dans la guerre du Viêt Nam et contre la pauvreté. Il n'aura jamais 40 ans, puisque qu'on le supprime à la vie, lui aussi.
Le 4 avril 1968. MLK avait 39 ans.

James Baldwin en avait 44. Ses amis tombaient tous autour de lui. Ça ne l'a jamais ralenti.
Il parle de ses états d'esprit dans le troublant documentaire I Am Not Your Negro. Qui était nommé pour l'Oscar du meilleur documentaire, mais qui n'a pas gagné.

Une version intelligente et sentie des mots Black Lives Matter.

Des mots détestés dans la Maison trop Blanche.



Aucun commentaire: