samedi 10 mai 2014

Les Femmes du Président (Kennedy)

"Si je n'ai pas du sexe tous les 3 jours, je développe un mal de tête" disait à la blague John Fitzgerald Kennedy à quiconque voulait l'entendre, du Premier Ministre britannique Harold MacMillan au stagiaire de ses bureaux.

Au Panthéon du narcissisme et du power trip d'Amérique, les obsessions sexuelles du premier président catholique des États-Unis restent le summum du mauvais comportement marital. Ironiquement, la largement cocufiée Jackie Kennedy aura été (et de loin) la Première Dame la plus admirée d'Amérique et ce, même si elle aura eût le plus court séjour avec ce tître de l'histoire de la politique Étatsunienne.

Voici 10 des nombreuses conquêtes connues du bon vieux Jack.

10. Gene Tierney.
C'était 4 ans avant de rencontrer Jackie. La beauté Hollywoodienne était  "en pause amoureuse" de son mari designer, Oleg Cassini en 1948 quand elle fait la rencontre du jeune élu à la chambre des représentants. JFK la visite sur le plateau du film Dragonwyck et elle lui tombe dans les draps. Toutefois l'idylle fût de courte durée, alors que JFK lui fait part, lors de vacances à Cape Cod, "qu'il ne pourrait jamais épouser une actrice en raison de ses visées politiques et de ses ambitions de présidence". Il ne lui dit pas, mais le fait qu'elle ne soit pas catholique y est aussi pour beaucoup. Tierney retrouve le père de sa fille, celle-ci sourde, partiellement aveugle et retardée mentalement, et lui fera aussi une seconde fille. Tierney félicite JFK quand il est élu Président en 1962, tout en lui confessant avoir voté pour son rival Nixon, croyant sincèrement qu'il aurait fait un meilleur Président. Peut-être y avait-il aussi un peu d'amertume de sa part...

9. Gunilla Von Post.
La jeune aristocrate suédoise a 21 ans quand elle fait la rencontre de JFK qui en a non seulement 36 ans, mais il va se marier dans trois semaines. Ils sont sur la Côte d'Azur et JFK l'embrasse passionnément sous le soleil qui rend ses yeux plus bleus que la Méditerranée (dixit Von Post).  Les deux restent en contact et deux ans plus tard, en 1955, il couche avec elle et téléphone à son père afin de lui confesser qu'il compte divorcer Jackie et épouser Gunilla. Le père de Gunilla lui dit qu'il détruira sa carrière politique si il agit ainsi, JFK se ravise et coupe alors les ponts avec la jeune fille.

8. Blaze Starr.
Blaze est une effeuilleuse du bar de danseuses, Crossroads en 1954. JFK, jeune loup du congrès (marié), fréquente ce bar de danseuses. Il la baise comme un pro (selon ses mots à elle) et ses problèmes de dos ne resurgissent jamais. Quand ils se revoient tous les deux en 1962 à la Maison Blanche, le hasard veut que ce soit en plein coeur de la crise des missiles Cubains. Blaze est poliment mise de côté et reléguée dans l'ombre.  Elle aura une liaison plus soutenue avec le gouverneur de la Louisiane Earl Long. Cette portion de la vie de l'artiste de la scène est illustrée dans le film Blaze de Ron Shelton tourné en 1989 et mettant en vedette Paul Newman et Lolita Davidovitch.

7. Judith Campbell Exner.
C'est Frank Sinatra qui introduit JFK et cette jeune fille de la Californie en 1960 à l'Hôtel Sands de Las Vegas, jeune fille qui sera aussi la maîtresse du mafieux Sam Giancana. Exner soutient que des enveloppes passaient fréquemment entre ses mains pour se rendre à Giancana, au sujet de l'invasion de la Baie des Cochons, des achats de vote dans des États clefs et dans le cadre de projets pour se débarrasser de Fidel Castro. JFK aimait vivre dangereusement, soutient-elle. Elle avortera de l'enfant que le 35 Président des États-Unis lui avait fait.

6. Priscilla Wear & Jill Cowen.
Connues sous leur nom de code Fiddle & Faddle, ses deux jeunes et jolies stagiaires de la Maison-Blanche, presque jumelles,  ne travaillaient pas tellement fort selon les proches du Président de l'époque. Elles quittaient souvent le travail afin d'aller se baigner avec le Président dans la piscine de la Maison-Blanche et revenaient au boulot, les cheveux encore mouillés. Elles étaient "accompagnatrices " lors de voyages d'affaires en 1961  à Berlin, Rome, en Irlande, au Costa Rica, au Mexique et à Nassau aux Bahamas. Jackie était tellement au fait de ces apartés sexuels qu'un jour, en faisant visiter le bureau de Prisiclla Wear à une journaliste du Paris Match lui dira; "C'est ici que travailles celle qui couche supposément avec mon mari".

5. Pamela Turnure.
Même la garde rapprochée de Jackie Kennedy n'était pas immunisée contre le pénis magique du Président. L'attachée de presse de Jackie, lui ressemblait physiquement beaucoup. Il était donc normal que JFK l'ai trouvée agréable pour l'oeil. Il la séduit de 1961 à 1963, alors qu'elle avait entre 21 et 23 ans. Quand Jackie n'y est pas. JFK la remplace par sa sosie.

4. Mimi Alford.
Quelques jours après avoir été engagée comme stagiaire à la Maison Blanche, la jeune fille de 19 ans, profite d'une pause sur l'heure du midi pour aller se baigner dans la piscine de la Maison-Blanche. JFK lui trouve plein de belles qualités, à moitié déshabillée, et l'invite à un cocktail en soirée. Vous savez ce que contient le mot Cocktail n'est-ce pas? les mots Cock & Tail. Bite & Queue. Alford savoure les deux pendant 18 mois. JFK la met au défi de faire une fellation à un autre stagiaire sous l'eau, défi qu'elle relève, haut la main, bas la bouche.

3. Marylin Monroe.
En Février 1962, la blonde actrice rencontre JFK et le duo passe du temps ensemble dans une maison appartenant à Bing Crosby dans le désert. Marylin voulait beaucoup plus que de la peau contre peau, se considérant comme une future Première Dame des États-Unis. Désespérée du manque d'intérêt accordé par JFK à son égard, elle a même poussé l'audace jusqu'à appeler Jackie pour lui parler de l'affaire. On connait la suite...6 mois plus tard, Norma Jeane Baker se trompe de pilules...

2. Ellen Rometsch.
La prostituée allemande était une sosie d'Elizabeth Taylor et une fervent communiste avant de quitter l'Allemagne pour les États-Unis. Elle se retrouve call-girl au Quorom club, un club social féminin pour élites situé au Caroll Arms Hotel tout juste en face du nouveau bureau chef du Sénat. Elle est vue régulièrement nue dans les partys de piscine de la Maison-Blanche du printemps de 1963 et elle se pointe ponctuellement à la Maison Blanche pour des réunions à l'horizontale, à quatre pattes ou à genoux avec JFK. Bobby Kennedy est si terrorisé par ce, dont beaucoup trop de monde est témoin qu'il s'organise pour la faire déporté en Europe au mois d'août suivant. "Der Beste Sex" dira-t-elle lorsqu'on lui demandera de nous parler de JFK. Je ne parles pas allemand, je ne peux pas vous traduire...

1. Marlene Dietrich.
Marlene , grande amie du paternel (tout aussi sexuel) Joe, accepte une invitation de JFk en septembre 1963. Alors âgée de 60 ans, Kennedy de 40, lui offre "une petite vite" d'une trentaine de minutes en soulignant qu'ils n'ont pas beaucoup de temps devant eux. Marlène réplique "Vous savez Mr. Le Président je ne suis plus très jeune pour ce genre de choses. Ce qui ne ralentit en rien le chaud lapin. Marlène n'a jamais été très excitée par l'activité sexuelle en soi, peut-être alors réduit-elle à moins que ce qui s'est réellement déroulé. Elle doit réveiller le Président quand celui s'endort après s'être délesté de son trop-plein. Dietrich doit le réveiller afin de savoir comment quitter la Maison Blanche...Quand JFK lui demande si elle avait déjà couché avec son père Joe, Dietrich lui ment en disant "non". Ce à quoi JFK lui dit : "J'ai toujours su que le vieux bandit nous avait menti!".

Les mensonges auront formé toute l'oeuvre des Kennedy.    

Monica Lewinsky refait surface dans l'actualité, tentant de renouveler la perception que les gens ont d'elle.

Je vous en garde une secrète jusqu'à l'automne.

2 commentaires:

Cybèle a dit…

«Je vous en garde une secrète jusqu'à l'automne.«

Pourquoi l'automne Jones?

Jones a dit…

Parce que ça marquera le 50ème anniversaire de sa mystérieuse "disparition"...