mardi 20 novembre 2012

À La Recherche du Bowie Perdu

I lost God in a New York minute/ Don’t know about you but my heart’s not in it
                                         -David Bowie

Je sais il faut toujours traiter avec vulgarité les rumeurs, qui sont en soit souvent assez putes elles-même.

Mais je me retiens depuis le mois de mai.

Ça a commencé en janvier 2010 en fait. Vous connaissez le groupe Relief? Moi non plus. Et pourtant c'est un band d'origine irlandaise! Le chanteur, Botham Hawkins, était tout excité en janvier 2010 car pendant que son band enregistrait dans le studio A, David Bowie était dans le studio B.

David BOWIE était en studio!!!!!!

Mais il faut valider les sources. Ça ne voulait rien dire. Le Thin White Duke pouvait y être pour mixer ou produire la musique d'un(e) autre. À cette époque, il est apparu aux côtés de Scarlet Johansson pour son album-hommage aux morceaux de Tom Waits et avec TV on the Radio. L'entrevue avec le chanteur de Relief semble aussi avoir été faite en août 2009. Peut-être que c'était des re-mixes pour son vieux stock.

TOUTEFOIS...

Sa bassiste Gail Ann Dorsey, a aussi glissé par la suite en entrevue que le vieil homme semi-plastifié avait envie d'entrer en studio et était inspiré par le vieux jazz et la folk chinoise.

Là mon coeur s'est mis à battre la chamade. C'est EXACTEMENT le Bowie que je suis prêt à entendre!

It's no Game passé dans l'intro de New Killer Star, saupoudré de Lady Grinning Soul avec un zest de Bring Me The Disco Kid.

Si l'ancien Ziggy sort effectivement quelque chose dans les 12 prochains mois, je ne pourrai qu'être déçu, la barre est désormais trop haute.

Et puis cette étincelle en mai 2012.

Pendant que Ben Laden se faisait zigouiller, pendant que le Canada célébrait le premier anniversaire de l'agonie conservatrice majoritaire au pays, le père de l'ami d'une amie, blonde du frère d'un gars que je ne connais pas a noté la présence du Bowie de Brixton à Manhattan dans le quartier NoLiTa. Ce titre est un diminutif de North Little Italy. C'est là que réside David, sa femme Iman et leurs enfants qu'il semble prendre beaucoup de plaisir à élever depuis 10 ans même si il a l'âge d'être leur grand-père. Il a aussi développé une belle proximité avec son premier enfant, Duncan, qu'il a eu avec Angela Barnett en 1971 et dont il avait passablement raté le premier tour de piste en tant que père responsable et attentionné.

Duncan a aujourd'hui 41 ans et est réalisateur. Bowie nous avait averti lors de son dernier album I've got to fade away, ready, set, go! and he did.

Mais 10 ans plus tard...

Le père de l'ami d'une amie, blonde du frère d'un gars que je ne connais pas l'a d'abord aperçu souper dans un restaurant italien fort populaire du coin. Il est connu que Bowie aime bien ce resto mais la plupart du temps il prend les plats pour les manger chez lui. Cette fois il y soupait ponctuellement. Tout près de ce resto se trouve le studio, propriété de Phillip Glass, Looking Glass Studio, où Bowie y a été aperçu par le chanteur de Relief et où il y a enregistré ses albums Hours, Heaten & Reality. Beck, Björk, The Cure, Lou Reed, Roger Waters, Patti Smith et Tv on The Radio y ont aussi enregistré certains de leurs efforts. Toutefois le studio a fermé ses portes peu de temps après que Bowie y eût été aperçu. Est-ce possible qu'il y ait un autre studio dans le secteur?
Chez lui?

Un Bowie qui rôde est-il un Bowie qui créé?

Du jazz chinois?

Je ne sais pas pour vous mais pour moi, indéféctible fan keeping up with the joneses, c'est un peu l'effet d'un enfant devant la vitrine du magasin de bonbon.

C'est plein d'espoir.

Mais en même temps les rumeurs vous savez...

Et je médite, obscur témoin
pendant que déployant ses voiles
l'ombre où se mèle une rumeur
Semble élargir jusqu'aux étoiles
Le geste auguste du semeur.
-Victor Hugo



3 commentaires:

Cybèle a dit…

Je ne veux pas vous décourager, mais je trouve que l'info date de quelques mois. De plus, que dire du père de l'ami d'une amie, blonde du frère d'un gars que je ne connais pas, à part que personne ne le connaît. De plus, y paraît que l'ami ne connaît même pas son père. :-)

Jones a dit…

Il est toutefois très connu en Chine...dans les milieux jazzés dit-on...ouioui...folk aussi...

Aimgie a dit…

Moi, je ne demande pas mieux que de me bercer d'illusions, surtout en ces temps difficiles.

Maudit qu'on serait dû pour un nouveau Bowie,
bon je suis moins enthousiaste que toi
pour le chinois et le jazz, mais inconditionnelle je suis, inconditionnelle je resterai. :)