mercredi 31 décembre 2014

2014 de A à Z vue du Québec

Un mot qui résumerait mon année 2014?
Fatigue.

J'ai oublié de précieux moments de mon été à notre condo dans le nord, est-ce possible?
Je travaille trop.
Et mal.

Faudra régler en 2015.

Mais 2014, c'était quoi donc? Si on me demandait de résumer notre époque en un mot je choisirais le mot vite. Tout doit s'accélérer.

Que j'incarne plutôt bien.
Ce qui est aussi mal.

Trève de conneries, plongeons dans les 12 derniers mois.
Selon moi.


A Pour Austérité. Mot si important cette année que l'on a même manifesté contre. Si ça ne marche pas ailleurs, en Europe entre autre, pourquoi ça marcherait chez nous? Le bien être de la société a été depuis longtemps largué dans les intérêts gouvernementaux. Ça n,a jamais été plus claire que cette année. L'idée de l'austérité profite à une infime partie de la population, déjà riche, il va s'en dire. L'austérité est un échec partout dans le monde. Mais les Libéraux ne lisent pas plus que les élèves de l'école primaire, qui ne font pas de nuit blanche sur le sujet de toute façon (Dixit leur ministre de l'éducation).


B pour Black lives matter. Soyez actifs, soyez organisé, défendez vous. Voilà leur lumineux slogan. Pow-pow t'es mort!  est celui des policiers des États-Unis. Le mouvement a pris de l'ampleur cette année en raison d'une multiplication des cas de meurtre effectués par des policiers à l'endroit de gens à la peau noire. Non, pas dans un pays sous-développé/sous-éduqué, tout juste en bas de notre frontière. Juste en bas, nos frères. De quoi vouloir manger à une autre table. Et on s'étonne que les noirs tuent du policier blanc par la suite? fallait s'y attendre, non? Dommage collatéral. B aurait aussi pu être pour Bono qui s'est peut-être planté avec son idée d'album imposé aux acheteurs du nouveau produit Apple de l'année, mais pas tant que ça non plus. Ce n'était pas The Edge, ni Clayton, ni Mullen,  qui avaient eu l'idée sinon ils ne lui tourneraient  pas le dos quand il s'excuse, comme si ils avaient plaidé longtemps auprès de lui qu'ils ne voulaient pas être associés à toute cette melasse marketing. Mais ce fût beaucoup plus payant qu'imaginé pour le band de Dublin...

C pour Cook, Tim Cook. L'ancien vice président de la compagnie Compaq est aujourd'hui un homme de plus de 400 millions de dollars. Le président d'Apple a fait jaser non seulement avec ses produits, mais aussi parce qu'il a candidement confessé qu'il était homosexuel. Ce qui ne l'a en rien empêché de se trouver parmi les invités des réunions à huis clos sur le cyberespionnage avec Obama. Cette seule image de l'homosexuel en affaires, et parmi les plus influents hommes de la planète, est une image forte pour une communauté trop habituée à être rabaissée, à tort.

D pour Drones. La version cybernétique du journal Le Monde a fait une récapitulation de l'action, tel que saisie du point de vue des drones en 2014, ici.

E pour Écosse. 84,59% des Écossais en droit de voter l'on fait. 3 619 915 Écossais se sont prononcé. 55,4% ont choisi de ne pas se séparer de l'Angleterre. La peur existe partout.

F pour Fièvre de l'Ebola. La transmission entre humains de ce terrible virus se fait principalement par contact direct avec des fluides corporels. 19 749 cas ont été recensés en date du 21 décembre dernier. 7588 en sont morts. 39% de taux de réussite pour la mort contre la vie. Concentré surtout en Afrique, il voyage maintenant. Laissant traîner sa faux, là où bon lui semble.

G pour Ghomeshi, Jian Ghomeshi. Le prince déchu.  La notion de consensus ne devrait jamais impliquer des lésions. Le coeur se blesse si facilement tout seul, pourquoi lui donner des cicatrices encore plus visibles ailleurs? Au donjon Ghomeshi.


H pour Hydro-crosseurs euh...Hydro-Québec. Quelqu'un doutait que les compteurs intelligents étaient une crosse? Ne doutez plus. 2014 a confirmé ce que nous craignions déjà. Les monopoles c'est pour les républiques de bananes.


I pour Islamisme Incongru. La nouvelle capsule de reality show est devenue celle des décapitations de ces assassins tordus qui ont trouvé un exutoire à leur folie. On apprend peu à peu à ne plus diffuser leurs messages et leurs vidéos aussi vides que vils. Mais les décapitations continuent. La tristesse évolue. le mot islam régresse.


J pour Jean Béliveau nous quitte. Le grand 4 était plus qu'un hockeyeur. Il était un modèle de société. Un vrai. Mon père qui l'a adoré est surement fou de joie au ciel d'accueillir dans le club qu'il s'est tricoté, ce splendide gaillard.


K pour Kidnappings de Boko Haram. Des Lycéènnes Nigériennes kidnappées, puis mariées de force par des hommes qui ne méritent même la queue qui leur pend entre les jambes. Je souhaite qu'elle leur tranche dans leur sommeil et que ces sous-hommes meurent au bout de leur sang.


L pour Libéraux. Ils sont de retour au pouvoir au Québec et peut-être bientôt aussi au Canada. Justin prend de l'ampleur dans les sondages même si il est aussi vide qu'une moule sans son clam. (C'est fou ce que l'image du clam, dans son visage, me plaît). Le bien commun est bien secondaire quand on est runné par des hommes d'affaires.

pour Malaysia Airlines. 239 personnes entre Kuala Lumur et Pekin, disparues. Même Luc Langevin n'y serait pas arrivé.

N pour Netanyahou, Benjamin, Netanyahou. Il serait temps qu'il se retire ce boulimique colonisateur. Sa gestion de la crise de Jérusalem, sa surdité aux sources de la colère des Palestiniens, sa propension à promettre sans livrer, à coloniser sans scrupules obssessivement. Sourd, aveugle et bientôt parfaitement inapproprié. Si tel n'est pas déjà le cas.

O pour Ottawa, tuerie à Ottawa. Nathan Cirillo a offert de beaux moments dans le monde sportif. Mais il aura fallu sa mort totalement absurde pour y arriver. Qu'Allah les châtient et leurs offrent les vierges obèses et lépreuses.


P pour Pyongyang. La Corée du Nord décide de nos choix de programmation. Pourrait nous aider à se débarrasser de Julie Snyder au lieu de s'insurger contre quelques comiques.

Q pour Qatar. On commence à enquêter cette année sur la corruption autour de l'attribution au Qatar de la coupe du monde de soccer de 2022. La petite mafia qu'est la FIFA commence à être exposée...

R pour Rouleau, non pas l'assassin, son père, Gilles Rouleau, un héros modeste en ce qui me concerne. Ce père de famille a vu la déchéance mentale de son fils. Il l'a prévenue en prenant son courage et en faisant intervenir la police et des intervenants psychologues. Il a aussi écarté sa fille de son fils, il l'a sauvée car le grand frère commençait à la travailler afin qu'elle se laisse endoctriner dans l'islamisme radical. Il a été une victime et le restera lui aussi, suite à la mort de son fils qui avait tué inutilement peu de temps avant, un pauvre caporal qui n'avait que fait l'erreur de porter son uniforme en public. Gilles est veuf d'un garçon qui a un jour été un adorable bébé, un enfant espiègle, puis qui a clôturé sa vie tel un démon. Gilles Rouleau a toute mon admiration. Il n'a pas que perdu un fils (bien avant sa mort), il a aussi sauvé sa fille.

S pour SNL Québec. Découvert cette année. Disponible depuis cette année seulement de toute façon. Inégal, oui. Imparfait aussi. Mais c'est la gang de nouvelles têtes qui m'impressionne aussi. Une fois par mois, j'aime beaucoup tout juste avant ma sieste. je ris dans mes rêves.

T pour Tremblay. Gerald d'abord, totalement éclipsé par Denis Coderre qui lui, a livré avec beaucoup d'aplomb et un étonnant charisme dans son premier mandat comme maire. Gerald s'est enterré à la Commission Charbonneau en montrant une cruelle naiveté et un manque de couilles furieusement lâche. Tremblay, Réjean aussi, avec Lance & Compte 65. Kim Jong-Un manque de vision si il n'a pas envie de nucléaire quand il voit une pub pour Lance & Compte 65. Tremblay, Michel, publication de son 32ème roman (ou récit). Qu'on le lise ou non, à 72 ans, il travailles plus que certains ministres (mais pas plus que Yves Bolduc parait-il). Finalement Trembkay, Gilles, ancien ailier de Jean Béliveau, premier analyste aux matchs de hockey jamais engagé par un média de diffusion en direct. Il était si humble que lorsqu'il est décédé cette année, il l'a fait quelques jours avant le grand Jean, afin de lui laisser toute la place. Gilles méritait mieux.

U pour Ukraine. En Février, la Russie réinvestit la Crimée et se la réapproprie, région située très très en Ukraine qui s'est choisie indépendante des Russes de Poutine. L'Ukraine a toujours été influencée par deux pôles: L'Europe et la Russie. Gouloum Poutine a bien tenté de gonfler la part Russe, mais la part capitaliste occidentale, qui va à l'encontre de la pensée communiste de Poutine, est toujours bien forte au pays de Mila Kunis et d'Eugene Hütz. Des conflits internes y perdurent toujours. Dans la censure la plus stalinienne.

V Viols impunis. Il n'y a pas qu'en Inde que s'approprier des droits sur une femme contre son gré devienne peu à peu banal. Aux États-Unis d'Amérique, Bill Cosby échappe à ce qui semble une pulsion et un stratagème criminel répété où l'ancien modèle de société est maintenant sans équivoque plutôt un horrible manipulateur du pire. Qu'il en reste impuni, à peine enquêté sur le sujet, reste pour moi, incroyablement con.

W pour What the fuck? Denis Lévesque? encore sur nos ondes? Chrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrist qu'on est mwuoches. Pas moches. MWUOCHES. C'est pire.

X pour Xavier Dolan. L'année marque la sortie de son cinquième long métrage que je n,avais pas envie de voir parce que traiter encore de sa mère (Mommy...bon ce n'est peut-être pas le sujet principal mais elle y est encore plutôt pesante dans l'intrigue, non?) ne me tentait pas. Pas plus qu'Anne Dorval, encore elle, ne me tentait. Voilà une actrice et une personne qui m'agace de plus en plus avec les années (Dorval). Toutefois après lu la critique de Paul Warren dans Le Devoir, j'ai très envie de voir le film. Dolan nous présente de l'introspection (encore) mais cette fois en jouant de la langue du cinéma. Intéressé, je deviens. La planète aussi semble-t-il. Et il n'a que 25 ans...

Y pour Yves Bolduc, pire ministre de l'histoire du Québec et définitif maillon faible du gouvernement Couillard, il réinvente le concept du ministre poche et la caricature devient si grosse que certains commencent à croire à un comédien, afin de faire bien paraître les deux autres Doc au pouvoir.

Z pour Zellwegger, Renée Zellwegger. Ou l'apparition plastique d'une actrice d'origine suisse, anciennement coquette, maintenant lobotomisée par la dictature de la chirurgie esthétique. J'y ai vu la mort de quelque chose qui s'appelle l'estime de soi. Triste.

BONNE ANNÉE À TOUS!
Que 2015 vous soit magique, énergique et fantastique!

On se retrouve l'an prochain, je pars cuver mon vin entre copains.

1 commentaire:

yves lapierre a dit…

Bonne cuve avec les copains! Pour l'année qui s'en vient je te souhaite un emploi à ta mesure.

Heureux de ton retour en 2015 Jones.