lundi 27 juin 2011

Invasions & Envahissements

Les enfants sont en vacances. Ils trainent un peu partout dans les rues.

Pas juste les enfants en fait. Les grands aussi.

Vers 15h30 l'autre tantôt, en plein milieu du jour en plein milieu de la semaine, deux hommes dans la vingtaine, un blanc et un mûlatre sont entrés dans une maison qui n'était pas la leur à 5 portes de la nôtre sur la droite. Une invasion de domicile sans conséquences quand les deux jeunes hommes sont arrivés face à face avec l'occupant des lieux. Ils ont aussitôt déguerpi laissant une frousse à tous le monde, surtout à la femme du monsieur qui à fait le face-à-face et qui est mère d'un bébé naissant. On ne connait pas d'ennemis au couple et on s'explique mal pourquoi deux zoufs auraient voulu envahir cette maison particulièrement ordinaire, composée de gens ordinaires. Peut-être que les voisins étaient visés, eux qui conduisent leur voiture/moto à des vitesses ignobles dans notre rondpoint et qui semblent plutôt du mauvais côté de la pente de la vie.

On m'a interrogé et j'ai vu dans l'oeil de la policière que j'étais peut-être même un suspect puisque j'étais chez moi à cette heure et que je n'avais rien vu ni rien entendu. De plus j'avais joué du verre de gin donc je dégageais une odeur fétide de la bouche et on peut croire que j'ai le teint mulâtre puisque je blondis au mot soleil et foncit comme un bûcheron qui refuserait de se laver l'été. De plus mon oeil rouge de gars qui ne dort pas jumelé aux crevasses naturelles sous mes yeux donnent toujours l'impression que je suis suspect de quelque chose.

J'ai bien voulu cacher cette invasion à l'amoureuse mais les trois voitures de police et l'unité d'intervention étaient stationnées directement devant chez nous quand elle est rentrée à la maison. La police y est d'ailleurs restée jusqu'à tard dans la nuit.

"C'est pas pour toi Hunter?" m'a -t-elle demandé, nerveuse

Non mais quel genre de rapport ai-je avec mon amoureuse pour qu'elle réagisse ainsi en arrivant à la maison?

"Oui ils sont là pour moi, je me suis battu avec la petite fille qui ne voulait pas garder nos enfants et comme elle était mineure..."

J'ai vu dans son oeil qu'elle y a cru une seconde. Mais son inquiétude était bien réelle. Elle qui barre la porte tous les soirs et moi qui rigole toujours en lui disant "barre tu les portes de ta voiture quand tu es dedans?", là j'ai senti qu'elle avait une réèlle frayeur de notre quartier. Les invasions y sont courantes. Généralement on les suit à la télé et c'est toujours notre ville qui est en vedette.
Voilà une semaine que l'on entends une alarme crier pratiquement tous les jours et émanant de ce château qui est la maison derrière la nôtre. Elle est si grande qu'elle possède une piscine intérieure. Les propriétaires n'y sont jamais, ils passent 6 mois en Floride et les 6 autres ici. On ne les connait même pas et on sait ça. C'est donc une cible fantastique pour des brigands. On rigolait depuis une semaine en disant que c'était un bien mauvais bandit qui essayait d'entrer dans cette maison tous les jours faisant déclencher le système d'alarme.

Là on rigole moins. Je dirais même que personnellement je rage. Mais par rapport à un autre type d'invasion.

L'envahissement de la publicité. J'étais déjà largement allergique aux pubs depuis longtemps. J'écoute exclusivement la radio de Radio-Canada en partie parce que la pub n'y existe pas. Je n'écoute jamais une série télé en direct afin de contourner les pubs. Je fais même "mute" aux pubs pendant les nouvelles. Le net était cool pour ça, la pub y est moins présente. Ce n'est plus vrai. Il devient maintenant difficile de coller un hyperlien sans se faire promouvoir le dernier film avec Tom Hanks ou la dernière misère du camp Budweiser ou Katy Perry ou des musiques qui n'ont sttrictement rien à voir avec l'hyperlien qui vous sera offert. Des fois on peut les éliminer facilement ses merdes mais souvent non. Des fois la torture dure pendant 30 grosses secondes. C'est une éternité à turluter par-dessus ce qu'on entend/attend! Et une fois le vidéo en cours on a souvent trois "X" a faire pour effacer des boîtes de dialogues envahissantes qui apparaissent de partout. ARRRRRRgh!

Ma boite de courrier postale n'a jamais été aussi propre que depuis la grève. May it last forever. Même la facture du dentiste peut ne jamais arriver. J'aime bien cette grève.

Mais quand je pisse dans un urinoir public je n'ai pas envie de me faire planter des niaiseries dans la face. J'ai déjà bien assez de mon boyau à gérer et toujours je reviens d'un moment, d'une réalité, d'une conversation qui n'ont rien à voir avec ce que l'on me jette au visage. Puis-je être seul avec ma verge un instant svp? La pub c'est du viol perpétuel.

"As-tu barré la porte en arrière Hunter?" m'a lancé la belle de l'étage.
"Non je suis là, je lis dans la verrière..."
"Barre-là quand-même, des fois que tu t'endormes..."

Moi? m'endormir?
Bonjour madamoiselle, on se connait?
C'est quoi ce chat?
Peut-être que c'est moi qui fait des invasions de domicile...

3 commentaires:

Aimgie a dit…

:) Réussir à m'accrocher un sourire en ce lundi tient du miracle.

Ton insomnie m'inquiète tout de même... Tu as essayé d'écouter les discours de Harper en français?

Jones a dit…

Harper? Harper qui? Je ne connais pas de Harper...;)

COURAGE Aimgie, la vie est un muffin.

Des fois ça lève et ça gôute bon.
Des fois ça colle et c'est poche.
Des fois ça brûle et c'est pas mangeable.

Éviter la troisième option au possible.

Professeur Schmoutz
Psychologue culinaire

Aimgie a dit…

Tu ne connais pas Harper? Heureux homme, car si tu connaissais tu pourrais dire adieu à ton sommeil pour de bon.

La vie est un muffin, hahaha, des fois ça colle et ça goûte bon quand même que je rajoute. :)

Merci prof Schmoutz, vos conseils goûtent bon.