samedi 3 octobre 2015

CE BLOGUE SERA DÉSORMAIS LAID


Merci Blogger, merci de me cochonner mon blogue qui allait si bien.

Merci de, sans préavis, ne plus me donner le choix de modèle dans le noir comme auparavant.

Merci de me donner un nouveau side bar de marde dont je n'ai pas besoin et qui forcera mon blogue à perpétuellement garder les lettres RIEN sur la droite. Puisque je n'y voulais rien.

Merci de maintenant offrir à tous du lettrage de marde qui jure avec la suite pour ainsi aussi rendre public à tous, les passages que j'ai copié/collé de MON PROPRE CALISS DE BLOGUE! Ce type de transparence était moins que non nécessaire et me fait saigner des yeux.

Merci de maintenant me faire haïr chaque moment qui m'a procuré tant de plaisir les 7, presque 8 dernières années de ma vie.

IF IT AIN'T FUCKING BROKEN DON'T FUCKING FIX IT!!!!!!!!!!!

Je suis très sincèrement désolé de vous offrir cette marde visuelle. Pour les intros des chroniques récurrentes, je vais niveler par le bas et vous référer aux anciennes chroniques. Je ne supporterai pas ce vomi pour l'oeil qui me donne la nausée très longtemps.

C'est peut-être des années de pur bonheur qui se termineront de manière très amère d'ici peu, qui se dessinent.

Je ne voulais rien de tout ça.
Rien de tout ça.
Rien.

Comme le mot le rappellera tous les jours entre mon profil et mes errances. Au bout de ce doigt qui feint le fusil, aujourd'hui, en tapant ceci, j'aurais souhaité de vraies balles.

I WANT MY BLOG BACK!

J'ai essayé de sauver les meubles du mieux que j'ai pu, mais on y a quand même mis le feu.

Je suis franchement gêné de vous présenter ce que je vous présente.
J'ai très peu de contrôle sur ce qui se produit depuis le 1er octobre dans la mise en page.

Et de toute évidence, ça m'enrage.

C'est comme si on était entré dans votre bureau et qu'on y avait complètement tout changé.

La pilule est affreusement difficile à avaler.

Et comme je n'ai jamais été consommateur de pilules...

7 commentaires:

Aimgie a dit…

Cher Hunter,

Je comprends ta déception, ce sentiment d'agression mais ne nous laisse pas tomber, ta verve, ton style littéraire n'y perd rien, en ce qui me concerne mon intérêt est inconditionnel.

Je ne peux m'imaginer mes petits matins, mon premier café sans ton humour, tes humeurs, ton immense culture.

Pis ton petit «rien» à droite me plaît bien moi, ça fait un peu anar, un peu «no future».

Bon samedi !

Jones a dit…

Mais nooooooooooooooooon! mon deuil est passé, je ne vous laisserez pas tomber, de toute façon j'avais déjà trois publications d'écrites pour janvier 2016.

Mais blogger m'a mis en tab...

Merci de ta fidélité, Aimgie ;)

yves lapierre a dit…

Alors, on va se souhaiter encore une fois une bonne année! :)

Rien à rajouter, Aimgie à tous dit.

Jones a dit…

Parce que fidélité oblige 

Jones a dit…

;)

Aimgie a dit…

Me voilà rassurée, on va passer l'hiver au chaud. Pis je le sais, je te le dis souvent mais je te le répète merci pour ta constante générosité. et tu sais quand le contenu est génial, on se fiche un peu du contenant.

:)

Jones a dit…

Trop gentil!